Par Morgan Couturier

Libéré de son interdiction de sortie du territoire, l’ancien commissaire retrouve goût aux voyages. Son histoire attise la curiosité des lecteurs et les promotions s’enchaînent à la vitesse de son swing sur les greens du Golf Club de Lyon. Plus encore, un film viendra prochainement mettre des images sur les mots.

Quand on vient à lui rappeler l’affaire dans laquelle il est embourbé depuis 2011, Michel Neyret peine à dissimuler ses craintes quant à la suite du procès (porté en appel par le parquet de Paris, en janvier 2018). Fort heureusement, son quotidien est pour l’heure, bien plus paisible. Sa présence à Lyon plus sporadique. Et pour cause, l’ancien commissaire partage son quotidien entre sa vie de famille à côté de Vienne (38) et ses innombrables promotions, qu’il effectue aux quatre coins de la France. Son livre Flic rencontre un succès tel que les salons s’arrachent sa présence, aux côtés d’illustres écrivains ou de figures déchues de la politique, à l’image de l’ex première dame, Valérie Trierweiler.

Depuis, les ventes explosent. Lancé en octobre 2016, le récit  de sa carrière dans la police judiciaire enregistre à ce jour 40 000 ventes selon son éditeur, la maison Plon. Son histoire intrigue, et le réalisateur Olivier Marchal planche déjà sur le scénario d’un long métrage. Sortie prévue dans le courant de l’année 2018. Le casting est encore inconnu mais le père spirituel de la série « Braquo » a l’avantage de maîtriser sur le bout des doigts les péripéties de Michel Neyret, pour avoir filmé un scenario sensiblement identique dans « Borderline », téléfilm sortie en 2016.