Par Jacques Boucaud

 

Le local du Parti radical à Lyon, celui où trône le bureau d’Edouard Herriot et où sont conservées différentes reliques ayant appartenues à l’ancien maire de Lyon, dont sa célèbre pipe, va être vendu.

 

Propriété des HCL, il a été racheté par des investisseurs qui envisagent de multiplier les loyers par dix. Il est vrai que les Radicaux ne payaient jusqu’ici pas plus de 3 000 euros par an. Selon la présidente de Lyon Radical, Fabienne Lévy, des négociations sont en cours avec le promoteur. A moins que la fédération nationale ne rachète l’appartement. Dommage que personne n’ait songé à créer une fondation Edouard Herriot. Mais peut-être n’est-il pas trop tard !