Photo DR

Par Jean-Marc Requien

Que ceux qui m’aiment ne prennent pas le train mais se précipitent chez leur libraire préféré pour acheter le dernier bouquin du philosophe canadien Alain Deneault intitulé «  la médiocratie  ».

Il faut absolument le lire et le faire lire. Vous pouvez aussi l’acheter sur ibooks. L’auteur nous explique pourquoi les médiocres ont pris tous les pouvoirs. C’est ce que je répète depuis plus d’une trentaine d’années parce que c’est ce que je pense de façon intuitive. Lui argumente, explique, analyse, explicite. Et c’est bien sûr plus efficace. Pour vous donner un aperçu, voici le début de l’ouvrage :  « Rangez ces ouvrages compliqués… ne soyez ni fier ni spirituel ni même à l’aise. Vous risqueriez de paraître arrogant. Atténuez vos passions. Elles font peur. Surtout n’ayez aucune bonne idée. La déchiqueteuse en est pleine… Il faut penser mou et le montrer. Parler de son moi en le réduisant à peu de chose. On doit pouvoir vous caser….L’assaut a bel et bien été lancé et avec succès, les médiocres ont pris le pouvoir. La principale compétence d’un médiocre ? Reconnaitre un autre médiocre. Ensemble ils organiseront des grattages de dos et des renvois d’ascenseur pour rendre puissant un clan qui va s’agrandissant puisqu’ils auront tôt fait d’attirer leurs semblables. L’important n’est pas tant d’éviter la bêtise que de la parer des images du pouvoir…  »

Ou encore cet extrait : «  Devenus dominants, les médiocres n’auront personne d’autres à imiter qu’eux-mêmes. Le pouvoir ils le conquièrent progressivement et presque à leur insu. A force de chapeautage, de passe droits, de complaisance et de collusion, ils coiffent les institutions….  » En début de papier, j’incitais ceux qui m’aiment à lire cet ouvrage. Je le recommande également à ceux qui détiennent une parcelle de pouvoir notamment à Gérard Collomb qui, je le crains, ne m’aime plus beaucoup et Laurent Wauquiez qui ne me connait pas.

Lux Editions – 223 pages – 15 euros