olivier-delorme Photo © Saby Maviel

 

Par Christophe Magnette

 

Si Volkswagen, Seat et Skoda seront bien présentes à l'occasion du salon de Lyon, la marque Audi brillera par son absence. « Un choix du constructeur » regrette Olivier Delorme qui a cependant quelques raisons de garder le sourire.

 

A 16 ans, Olivier Delorme emballait des poulets dans l'entreprise familiale du côté de Feurs. Aujourd'hui cet homme discret a changé de dimension. Son entreprise – Delorme Automobile – est tout simplement le 22ème groupe indépendant en France. 420 salariés repartis sur 16 sites, entre Rhône et Loire, 220 millions d'€ de chiffre d'affaires en 2008, troisième distributeur s'agissant de la marque Audi, deuxième pour VW, sixième pour Skoda, l'an dernier, plus de 7 200 véhicules ont été vendus sur Lyon et Saint-Etienne (+40%). Côté nouveautés, la nouvelle Polo, la Seat Exeo et la Skoda Yeti feront l'événement lors de la semaine lyonnaise. Olivier Delorme, quant à lui, s'attelle déjà à deux projets d'envergure : l'implantation à Limonest, courant 2010, du premier Terminal Audi – véritable concept voulu par la marque dans la plupart des grandes villes européennes – « 3 700 m2 couverts permettant d'exposer plus de 22 modèles » ; et s'attache à s'approprier l'exclusivité de la distribution des véhicules utilitaires du groupe VW. Ce sera chose faite courant 2010 également, du côté de Chaponnay, sur un terrain de 8 000 m2. Difficile d'avancer masqué, non ?