. P E O P L E ... n e w s
.

LES GENS
LE CARNET MONDAIN
BUSINESS NEWS
WEBCAMS
DERNIERE MINUTE
LES ARCHIVES

. P E O P L E ... s o r t i e
. LES EXPOS
LES SPECTACLES
AGENDA PEOPLE
VOYAGES ET WEEK-END
LES FETES
LE SHOPPING
. P E O P L E ... c l u b
.

ANNONCES

FORUM DE DISCUSSION

COURRIER  LECTEURS 
OL PEOPLE
LES CORRESPONDANTS
MAILING LIST

. P E O P L E ... a n n u a i r e
. BARS & RESTAURANTS
CARNET D'ADRESSES
LYON LA NUIT
JOURNAUX PERIODIQUES
GUIDES DE LYON
. P E O P L E ... p r e s s e
.

REVUE DE PRESSE
LES RUMEURS

JUSTIN CALIXTE

INTERROGATOIRES KGB
LES GAGS

 

P E O P L E ... p r e s s e
/ REVUE DE PRESSE


 

Femmes lyonnaises à l'affiche

 

Catherine Auch-Roy- Cote Lyon de décembre 2000

 

Sonia Ezgulian : Les saveurs d’Oxalis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Il y a des choses toutes simples que l’on ne voit que si l’on s’en donne la peine ». Alors ce petit moment très précieux au cours d’un repas, lorsque le convive découvre dans l’assiette qu’on lui apporte, une composition étonnante, des couleurs, des volumes, Sonia Ezgulian, ne le raterait pour rien au monde. Lorsqu’elle a choisi d’ouvrir le restaurant Oxalis, elle n’avait en tête que le bonheur de cuisiner, et celui de faire plaisir, avec comme nécessité absolue, celle de chercher, toujours, le détail qui change tout : « Vous savez, le raffinement, cela va jusqu’au choix du papier sur lequel sont imprimés les menus. C’est la somme de toutes les petites attentions qui produit un ensemble harmonieux ». 

 

Subtilité, délicatesse, finesse, nuance, charme, douceur et gentillesse… Tel est le vocabulaire que Sonia Ezgulian module sur tous les tons à l’Oxalis. Un vocabulaire décoratif pour ce lieu ou la palette des ocres répond à la blancheur des nappes, où chaque bouquet de table est composé de fleurs différents, ou les tableaux font échos aux collections d’objets chinés çà et là. Côté cuisine, Sonia s’applique à décliner toute la richesse de son vocabulaire à la gamme des saveurs. « Une recette nouvelle, c’est bien sûr du travail au fourneau, mais c’est aussi la lecture de livres anciens à la bibliothèque, la découverte d’un produit d’ailleurs, la petite idée qui monte à la tête… ». 

 

Inspiration, créativité, Sonia souhaite prendre le temps depuis l’élaboration d’un pat jusqu’à sa présentation : « Mettre en scène une assiette, définir les couleurs, ajuster les volumes, c’est une part immense du plaisir que l’on prend à cuisiner, et aussi de celui que l’on prend à déguster. J’aime voir le moment où le convive mange avec les yeux ».

 

 

A suivre, Anne-marie Comparini...

 

page suivante