P E O P L E ... n e w s
/ DERNIERE MINUTE


21 mars 2005


 Les questions existentielles de France 3

 


 

De notre correspondant Arnaud Curt

 

La tension est à son comble sur le petit plateau de France 3 Rhône-Alpes Auvergne. En effet, Gilbert, professeur d’éducation physique arborant une magnifique chemisette issue de la collection 1977 du catalogue des trois suisses, affronte Bernard, un pré-retraité avec une chemise orange du meilleur goût.

 

Non, contrairement aux apparences, ce n’est pas l’enregistrement d’une nouvelle émission de relooking, mais le nouveau jeu révolutionnaire de la chaîne « Télé est la question », une version relookée des cultissimes « chiffres et des lettres » avec des cadeaux prestigieux et des candidats tout aussi prestigieux ! Gilbert est un habitué des jeux télévisés et conserve deux rêves dans la vie : « j’adorerais me retrouver face à Jean-Pierre (et oui, dans cet univers impitoyable, « qui veut gagner des millions » est assimilé au Graal) ou ouvrir les boîtes d’Arthur. Mais ils ne m’ont pas retenu au casting car ils avaient des critères prédéfinis ». Notre prof de gym se contentera donc pour l’instant des cafetières offertes par France 3 et de la super cagnotte de 1100 euros. Ca fait rêver ! Mais pour remporter ce pactole digne d’un super jackpot au quine-loto de Couzon les Monts d’Or, il faut accumuler cinq victoires consécutives. Les règles sont assez compliquées : les candidats doivent répondre à des questions sur la région. A chaque bonne réponse, des lettres s’affichent sur une question mystère. Une fois qu’ils ont trouvé l’intitulé de la question et la réponse qui va avec ils remportent la manche. Vous n’avez rien compris, nous non plus !



 

Ce jeu, réservé aux Q.I. supérieurs abreuvés quotidiennement par une dose de « questions pour un champion » est animé par Alexandre Schabel, une tête fraîche sur l’antenne régionale. D’un tempérament assez sympathique, il serait un croisement de Julien Courbet (pour le costume) et de Laurent Boyer (pour le sourire) ! A noter un changement d’habit spectaculaire entre les manches classiques et la super finale qui clôture l’émission. En effet, cette nouvelle recrue (terme très à la mode dans le P.A.F depuis quelques semaines) porte des baskets pendant la première partie du jeu, cette cool attitude est justifiée par le fait que son seul son tronc est visible à l’image. Mais une fois la finale arrivée place au plan en pieds, on remplace la paire d’Adidas par des chaussures qui viennent d’être cirées.

Certes, « Télé la question » n’ a pas une mise en scène efficace comme « le maillon faible » ou « qui veut gagner des millions ? », mais la version helvétique du jeu cartonne depuis plusieurs années. Alors si les Suisses en sont accrocs, pourquoi pas nous ?
 


Réagir à
cet article

 

A suivre, Match de stars au Palais !
 

page suivante

 

Le café réchauffé c'est terminé !

Cliquez ici