. P E O P L E ... n e w s
.

LES GENS
LE CARNET MONDAIN
BUSINESS NEWS
WEBCAMS
DERNIERE MINUTE
LES ARCHIVES

. P E O P L E ... s o r t i e
. LES EXPOS
LES SPECTACLES
AGENDA PEOPLE
VOYAGES ET WEEK-END
LES FETES
LE SHOPPING
. P E O P L E ... c l u b
.

ANNONCES

FORUM DE DISCUSSION

COURRIER  LECTEURS
OL PEOPLE
CORRESPONDANCE
MAILING LIST

. P E O P L E ... a n n u a i r e
. BARS & RESTAURANTS
CARNET D'ADRESSES
LYON LA NUIT
JOURNAUX PERIODIQUES
GUIDES DE LYON
. P E O P L E ... p r e s s e
.

REVUE DE PRESSE
LES RUMEURS

JUSTIN CALIXTE
INTERROGATOIRES KGB
LES GAGS

 

P E O P L E ... n e w s
/ BUSINESS NEWS

24 novembre 2003

 

G14 : Les princes européens du foot business à Lyon
 


 

De notre correspondant Arnaud Curt

 

Les dirigeants des 14 plus grands clubs de football européens se sont réunis les 17 et 18 novembre à l’hôtel Sofitel. On a pu croiser lors de ces deux journées dans les couloirs les responsables d’Arsenal, du Real de Madrid, de la Juventus de Turin, de l’Inter de Milan et du Milan AC… qui n’ont pas oublié de joindre l’utile à l’agréable en allant festoyer chez Paul Bocuse.

 

C’est la première fois que Lyon reçoit l’assemblée générale du G14, car l’Olympique Lyonnais vient d’adhérer au cercle très fermé des 17 équipes les plus influentes. Selon le président Jean-Michel Aulas, c’est une vraie reconnaissance pour l’OL d’adhérer au G14. Cette immersion dans la cour des grands s’inscrit dans la grande quête de crédibilité du groupe sur la plan européen. Il devient ainsi le troisième club français, après le PSG et l’OM, à pouvoir accéder au syndicat des businessmen du foot européen.

 

Le principal objectif de cette réunion a été de rédiger une motion à la FIFA dans le but de percevoir une rémunération  lorsqu’un joueur sous contrat doit jouer les phases finales des tournois européens et internationaux. Ce « défraiement » équivaudrait à 5 000 euros par jour et par joueur. Cette somme reste modique face au salaire de 24 400 euros par jour perçu par le joueur qui participe à ces compétitions. Cependant les clubs insistent bien sur le fait qu’ils ne souhaitent pas un changement des règles qui pourrait engendrer des dérapages procéduriers de la part de certaines équipes. Face aux gigantesques sommes d’argent que représentent les transferts, la somme de 5 000 euros peut paraître dérisoire pour des tournois qui ont lieu seulement tous les deux ans. L’Olympique Lyonnais et ses riches camarades de jeu essaieraient ils simplement de prouver à la FIFA qu’elle n’est pas la seule à gouverner le football européen ?

 

Entre deux réunions, les princes du foot business ont dîné, lundi 17, chez Paul Bocuse où ils ont dégusté la soupe aux truffes noires VGE , du rouget barbet en écailles de pommes de terre croustillantes, un Suprême de volaille « Mère Fillioux » à la crème aux morilles pour terminer par un gâteau Ambassadeur Bernachon. Après tout, il n’y a pas que le foot dans la vie !
 


Réagir à
cet article




A suivre, Beau doublé pour Catherine Rolland

 

cliquez ici

 



 

 

 

Le café réchauffé c'est terminé !

Cliquez ici