. P E O P L E ... c i t y  

.

MARSEILLE
AVIGNON
TOULON

AIX EN PROVENCE

ANNECY
GRENOBLE
SAINT ETIENNE
VALENCE

 

P E O P L E ... n e w s
Lyonpeople, stars lyon, people, lyon, sortie, restaurant / LES GENS

23 juillet 2007

Le Bâoli – Cannes

 

Antoine et Ugo jouent en double

 

 
Photo © Jean-Luc Mège

 

Pour la soirée Dolce&Gabana au Festival de Cannes, ils ont vu débarquer cinq semi-remorques et cent personnes qui ont littéralement transformé le décor du Bâoli en temple mode ultra hype pour 1 500 invités triés sur le volet.

Rebelote, pour la soirée « Ocean Party ». Sur le port de Cannes, le Bâoli est une oasis tendance zen lovée dans une enceinte de verdure très prisée des organisateurs d’événements de grande envergure. Le regard aussi verdoyant que le bambou environnant, Antoine parle vite avec assurance. À 25 ans, sur un coup de tête, il quitte le Bus Café pour faire la saison sur la Côte. À Cannes, il découvre le Bâoli et n’aura de cesse d’intégrer dès lors l’équipe. Il y va au culot. Aujourd’hui à 28 ans, il en est le directeur de salle et son tonique jumeau Ugo (sans H) chef de rang. « Plus grosse affaire de Cannes », ce restaurant ouvert à l’année s’organise autour d’un spacieux jardin élégamment agencé et doté d’un mur d’eau emblématique. En nocturne, passé le second service, la verrière du toit renferme l’endroit en club huppé. « À Cannes, nous avons tous les avantages d’une grande ville sans ses inconvénients. Il fait beau toute l’année, nous sommes à une heure et demi des pistes, deux pas de l’Italie… ». Le duo parle de qualité de vie à l’instar de quadras rodés. Idem professionnellement, évoquant « un joli cadre, une clientèle magnifique à travailler ». Mais surtout les deux jeunes gens confient leur chance d’exercer « dans une structure bien tenue évoluant sans cesse ». Leur conclusion arrive comme un gage d’expérience, « on apprend tout le temps alors que l’on pensait savoir beaucoup en arrivant ». Un grain de beauté en haut du sourcil permet de les différencier, de toute façon en salle les « deux potes » sont habillés différemment.
 


Réagir à
cet article


A suivre,
Claude Bourdon, tonton farceur
 

Antoine et Ugo
 

 

 

 

 


Le café réchauffé
c'est terminé !
Cliquez ici