La tribune libre de Justin Calixte

Vous vous souvenez peut-être qu’en janvier, j’avais vertement critiqué l’Agence France Presse, repaire de trotskistes inconséquents et le comportement des médias de Panurge qui recopient sans vergogne ses dépêches souvent orientées et parfois non vérifiées. Ça m’avait valu l’opprobre de la corporation journalistique lyonnaise effarouchée et quelques lettres anonymes peu amènes.

Un mois plus tard, l’AFP et les médias à sa suite se ridiculisaient en annonçant la mort de Martin Bouygues pourtant bien vivant.

Ils ont fait encore plus fort pendant les vacances en racontant l’histoire de ce père de famille (ça se passait dans un émirat) qui avait laissé mourir sa fille en train de se noyer plutôt que de la laisser toucher par des sauveteurs mâles. Info non vérifiée  immédiatement reprise par la grande presse. Pas de chance, l’info datait en réalité d’une vingtaine d’années. L’AFP s’est discrètement excusée 3 jours plus tard. Une partie de la presse aussi.

N’empêche, nous vivons dans un drôle de démocratie manipulée par des correspondants idéologisés dans des écoles dites de journalisme qui n’ont toujours pas compris que Marx comme Trotski  d’ailleurs étaient morts et bien morts.