Par Morgan Couturier

Le LOU Rugby a profité de la trêve estivale pour se renforcer et effacer la frustration du douloureux souvenir de la demi-finale perdue à Bordeaux. La page tournée, la bande de Pierre Mignoni aborde ce nouvel exercice avec l’ambition de viser plus haut. Une chose est sûre, le club s’en est donné les moyens.

Un être vous manque et tout est dépeuplé, mais qu’en advient-il dans le cas inverse, lorsque l’être tant attendu fait son apparition ? La réponse se fera sûrement connaître dans quelques mois, ou plus tard, lorsque le livre de la saison se refermera, mais en s’arrachant les services de Mathieu Bastareaud, le LOU Rugby a mis un visage sur des ambitions forcément décuplées après deux exercices réussis. Une bonne nouvelle pour les abonnés, lesquels ont eu la primeur de l’information, alors que quelques heures plus tôt, en conférence de presse, le président Yann Roubert assurait, sourire en coin, que « rien n’était signé à l’heure actuelle », mais qu’il était possible que « cela change dans la soirée ».

Bastareaud prêt à jouer en 8 ?

Changement il y eut, avec la présentation de l’international français, icône moderne du rugby tricolore, recruté en tant que joker Coupe du Monde. Chambardement il y a aussi dans la mentalité du club, de plus en plus perçu comme un robuste candidat au célèbre bouclier de Brennus. « On s’est renforcé », assure le président. « Rien ne sera facile, mais on sait qu’on est capable de mieux. Nous avons envie de combler le fossé avec les deux équipes du dessus (Clermont et Toulouse, nldr) ». Pour ce faire, les Rouge et Noir se sont donné les moyens de leurs ambitions, avec à la clé 8 recrues (+ Bastareaud), et une « équipe intrinsèquement plus forte que l’an passé ».

Grenoble et Clermont au menu des matchs amicaux

« L’équipe se rajeunit, et c’était un peu le but », dépeint de son côté l’entraineur Pierre Mignoni. « Ça faisait partie de notre stratégie d’équipe ». Le recrutement de Demba Bamba, Killian Geraci et Clément Laporte, tous trois champions du monde des moins de 20 ans, va dans ce sens, au même titre que le remaniement du capitanat, octroyé cette saison à Félix Lambey et Baptiste Couilloud. « On peut être fier de l’évolution du club » soutient l’ex-capitaine  Julien Puricelli, lequel se joint au staff en qualité d’expert de la touche. Au LOU Rugby, le changement, c’est maintenant. Suffisant pour être champion ?

Matchs amicaux :
Vendredi 2 août 2019 contre Grenoble à Bourgoin-Jallieu (38)
Vendredi 16 août 2019 contre Clermont, à Issoire (63)