Par Paul Bourret

Trois Français foulaient la terre battue de l’Open Parc lors de cette troisième journée, marquant la fin du premier tour. Entre surprises et désillusions, les spectateurs ont pris du plaisir…

La grosse surprise de la journée est venue du jeune Corentin Moutet (117e au classement ATP) vainqueur de l’Américain Reilly Opelka, (51e au classement ATP). Tenace sur le court, le joueur né à Neuilly-sur-Seine a sauvé deux balles de match avant de prendre le meilleur sur son adversaire en 2h11 de jeu (6-3, 2-6, 7-6). Une énorme performance pour le Français, qui décroche là, sa première victoire sur le circuit ATP en 2019.

 

Invité de dernière minute, Benoit Paire faisait lui, son entrée en lice contre l’Américain McDonald. Le fantasque français a fait comme à son habitude, avec des débuts délicats et une fin de match très sérieuse (3-6,7-6,6-1). L’Avignonnais aura peu de temps pour se reposer, le voilà sur le court ce mercredi matin, face à Pablo Cuevas, un spécialiste de la terre battue.

Herbert en méforme, Aliassime confirme

Malheureusement, le faux pas de Pierre-Hugues Herbert est le point noir de la journée tricolore. Après une bataille épique face à… l’Américain Steve Johnson, l’Alsacien n’est pas parvenu à passer le cut du deuxième tour, défait 6-7,7-5,1-6, en 2h26 de jeu.

En fin de journée, et malgré la pluie, une nouvelle fois au rendez-vous, le prodige canadien Félix-Auger Aliassime s’est débarrassé de l’Australien Millman en deux sets accrochés (7-6,7-5). Il affrontera Steve Johnson, tombeur d’Herbert, pour une place dans le dernier carré. La pression monte, sur le central de l’Open Parc !