Pluie d’échanges et grosses averses sur la tête des Français, ce lundi 21 mai, avec les éliminations cumulées d’Adrian Mannarino et de Gaël Monfils. Si le premier cité a longtemps couru après le score (3-6, 6-4, 1-6, en 1h51), son compère a laissé échapper une rencontre largement à sa portée. Facile vainqueur de la première manche, le Parisien a sombré face à l’Allemand Maximilian Marterer, en dépit d’un ultime baroud d’honneur (6-2, 4-6, 4-6, en 1h50). L’Open Parc perd ainsi sa tête de série numéro 6. Mais l’éclaircie, dans un ciel parfois nuageux, est venue de Gilles Simon. Appliqué, le Niçois – qui a d’ores et déjà annoncé sa présence l’an prochain – a disposé calmement de l’Espagnol Jordi Samper-Montana (6-4, 6-2, en 1h22). Le voilà au deuxième tour.

Les VIP encore discrets 

De quoi réjouir les supporters, débarqués en masse dans les travées du vélodrome, et ce, malgré la promesse d’un week-end de trois jours. De bon augure pour la suite, alors qu’en contrebas, les loges ont rarement affiché complet, au même titre que le Village VIP, tristement vide une bonne partie de la journée. Seul Pascal Blache, le maire du 6e, s’est déplacé en voisin pour inaugurer le nouveau bar et opter pour un petit rafraîchissement, rejoint plus tard par Frédéric Michalak et Jo-Wilfried Tsonga. Une bonne initiative, à reproduire ce mardi, alors que mère Nature affiche une nouvelle mine radieuse.

Avant d’affronter Montpellier ce vendredi, en demi-finales de TOP 14, le Lyonnais Frédéric Michalak a fait un crochet par l’Open Parc.