Par Morgan Couturier

Un peu moins d’un mois avant de prendre position dans la tribune présidentielle du Groupama Stadium, le trophée de l’Europa League a entamé son circuit touristique lyonnais. Premier arrêt, au sein de l’Hôpital Femme-Mère-Enfant de Bron.

À défaut de laisser s’exprimer sa patte gauche sur les prés verts de la région, Eric Abidal tient de beaux restes de ses parties de baby-foot. Ambassadeur de l’Europa League, l’ancien latéral lyonnais était en visite auprès des jeunes malades de l’Hôpital Femme-Mère-Enfant de Bron, dans le cadre de l’Europa League Trophy Tour. A l’aise face aux enfants, le natif de Saint-Genis-Laval a su déplacer un peu de cette magie qui accompagne la coupe.

Un objectif partagé par le maire Georges Képénékian. Soucieuse d’apporter une « dimension sociale » à un tel événement, en créant une « relation particulière avec les populations empêchées », la Ville de Lyon a donc permis aux enfants hospitalisés de côtoyer leur héros et de tenter, en vain, de l’empêcher de marquer. Une épreuve, qui bien que complexe, a su remotiver les troupes. Le temps d’une journée, l’Europa League a fait le bonheur des jeunes Lyonnais.