. P E O P L E ... n e w s
.

LES GENS
LE CARNET MONDAIN
BUSINESS NEWS
WEBCAMS
DERNIERE MINUTE
LES ARCHIVES

. P E O P L E ... s o r t i e

.

LES EXPOS
LES SPECTACLES
AGENDA PEOPLE
VOYAGES ET WEEK-END
LES FETES
LE SHOPPING

. P E O P L E ... c l u b
.

ANNONCES

FORUM DE DISCUSSION

COURRIER  LECTEURS 
OL PEOPLE
CORRESPONDANCE
MAILING LIST

. P E O P L E ... a n n u a i r e
. BARS & RESTAURANTS
CARNET D'ADRESSES
LYON LA NUIT
JOURNAUX PERIODIQUES
GUIDES DE LYON
. P E O P L E ... p r e s s e
.

REVUE DE PRESSE
LES RUMEURS

JUSTIN CALIXTE
INTERROGATOIRES KGB
LES GAGS

 

P E O P L E ... s o r t i e
/ LES FETES


 

Inauguration de « La Chapelle »
Jeudi 26 juin 2003 

 

De notre correspondante Laure Delvigo

 

Juchée sur les hauteurs du 5ème arrondissement, La Chapelle saupoudre ses mirages de la céleste  montée de Choulans. C'est bien simple, depuis que cette mystérieuse demeure a ouvert ses portes, on ne parle que d'elle.


Encore plus depuis  l'inauguration, réussissant l'exploit de rassembler sous ses voûtes enchanteresses le circuit trendygayfriendly et les people plus conventionnels... Certains la trouvent un brin "m'as-tu-vu",  d'autres n'attendaient plus qu'elle pour aller s' exhiber, tandis que la majorité  apprécie l'hospitalité des maîtres des lieux, si rarissime dans notre belle ville ! Cadre sensationnel immergé dans un parc de 4000 m2,  à seulement deux minutes de l' enfer citadin, passez de l'autre rive et déconnectez aux portes du paradis...
 


Réhabilitée et décorée par Richart Tolly, La Chapelle s'ouvre devant un imposant portail, avant de dévoiler un parc autour d'une sublime bâtisse aux pierres apparentes. D'un point de vue "clubbing", on se croirait presque à la Discoteca de Barcelone ! Dépaysement garanti, même si l'aspect biblique de l'aménagement intérieur n'a pas été conservé. Dommage, mais qui oserait commettre des péchés dans un environnement mystique... ! Office du plaisir par excellence, La Chapelle n'est ni un club échangiste, ni une boîte quelconque à la mode le temps d'une saison. Atypique, elle l'est par sa volonté d'être différente, en affirmant une réelle démarche Artistique à tous les niveaux. Chaque semaine est rythmée d'un évènement, enfin porteur d'autre chose que d'ennuyeux cocktails et soirées clubbing si souvent répétitives.

 

D'abord la Gaypride. La Chapelle ouvre ses portes au public, loin des chars un peu "cheap" avec public "Pokemon" et Drag Queens coordonnées. Au fait, où sont passées les Queens ? Peut être à La Chapelle. La sélection est drastique et la sécurité renforcée. Les codes ont changé et les Queens, pacsées ou pas, ont troqué leurs plumes et autres compensées pour T- Shirt chic et jean délavé. Les poseurs s'agacent devant des bodybuildés, d'autres semblent dépités par tous ces kiss-kiss et frénétiques " Salut, tu vas bien ? ". Un charmant éphèbe, Chris, m'avouera même, que cela représente tout ce qu'il déteste dans le milieu...  Si  "Voir et être vu" semble être le nouveau duel des clubbers, à La Chapelle, on semble enfin se préoccuper de ce qu'ils veulent. Il n'est en effet pas rare de croiser Richart ou l'un de ses disciples vous demander si tout se passe bien. Un miracle à Lugdunum !


L'effet Gaypride passé, on pouvait s'interroger sur le devenir de cette demeure. Une petite semaine plus tard, 600 personnes sacrèrent le DJ résident du Queen, empereur de la soirée, par une vague d'émotions et un tonnerre d'applaudissements. La Chapelle organisera d'ailleurs des soirées "Queen" une fois par mois, une exclusivité en Europe.

L'inauguration orchestrée par Jacques Marcout (Prisme) couronna ce succès mérité, par une fête overfull, réussissant l'exploit de réunir People gayfriendly et mondains égarés, plus souvent croisés lors de soirées conventionnelles. On remarquera pour ne citer qu'eux :  Guy Darmet, Catherine Bonhomme de Baccarat, Garbis Devar, Nathalie et Nicolas de Solis et même l'adjoint au maire du 6ème, Erick Roux de Beyzieux. A défaut de la présence de Luc Besson chuchotée, Sylvie Tellier fit une apparition. A la recherche de la nouvelle star ou à la recherche d'un mix improbable, La Chapelle continue de tenir le public en haleine, en mal d'ambiances inédites. Depuis, Alexis de Mac y passe presque tous ses week-end et beaucoup ont suivi...


Du jeudi au dimanche à partir de 18h, La Chapelle ouvre son cocon festif, destiné à tous les papillons de nuit happy et open.
Wake up !

 

 

La projection diapos, c’est maintenant !

 

page suivante