. P E O P L E lyon_people... n e w s
.

LES GENS
LE CARNET MONDAIN
BUSINESS NEWS
WEBCAMS
DERNIERE MINUTE
LES ARCHIVES

. P E O P L E ... s o r t i e

.

LES EXPOS
LES SPECTACLES
AGENDA PEOPLE
VOYAGES ET WEEK-END
LES FETES
LE SHOPPING

. P E O P L E ... c l u b
.

ANNONCES

FORUM DE DISCUSSION

COURRIER  LECTEURS 
OL PEOPLE
CORRESPONDANCE
MAILING LIST

. P E O P L E ... a n n u a i r e
. BARS & RESTAURANTS
CARNET D'ADRESSES
LYON LA NUIT
JOURNAUX PERIODIQUES
GUIDES DE LYON
. P E O P L E ... p r e s s e
.

REVUE DE PRESSE
LES RUMEURS

JUSTIN CALIXTE
INTERROGATOIRES KGB
LES GAGS

 

P E O P L E ... s o r t i e
/ LES EXPOS


 

 Jacques Stella au pinacle !

 

Jacques Stella (Autoportrait), non daté,
huile sur toile, Lyon, Musée des Beaux-Arts
 

Par Alain Vollerin

 

Les lyonnais ne doivent pas bouder le plaisir de visiter cette très intelligente et très fidèle exposition. Ils doivent de plus, conduire là leurs parents et amis. C'est la première fois qu'un tel hommage est rendu à Jacques Stella et, par son intermédiaire, à toute sa famille.

 

Car Jacques Stella est issu d'une famille dont l'arbre généalogique fut établi par Marius Audin et Eugène Vial, en 1919, dans leur dictionnaire des artistes et ouvriers français d'art. Chaque collectionneur se doit de détenir dans sa bibliothèque cette somme irremplaçable. Jean Stella, le grand-père était peintre, né à Malines en 1525. Trois générations de Stella prolongées par cinq Bouzonnet : Claudine, Antoine, Françoise, Antoinette et Sébastien. A l'époque, le dessin, la gravure, la peinture avaient un sens, jouaient un rôle social capital et notamment, pour porter le message biblique. La notion d'artiste n'existait pas. Il s'agissait de servir un idéal en utilisant au mieux sa technique. Celle de Jacques Stella est grande, bien que parfois elle s'essouffle un peu. Pas étonnant, sa carrière fut longue. Quelle leçon de composition! Il en fallait de l'esprit pour composer les grandes allégories dont Jacques Stella fut l'auteur sur commande pour les plus grandes âmes de l'Europe renaissante. Cette exposition est une magnifique réussite qui dit bien les beaux métiers de peintre et de graveur. La présence de la gravure à Lyon est riche. Rappelons que Claude Bonnefond constitua à l'Ecole des Beaux-Arts une classe de gravure pour Victor Vibert en 1933. N'oublions pas la célèbre allée des images autour de l'église Saint-Nizier. Un grand bonheur, la présentation de la série des Jeux et Plaisirs de l'enfance. Nos félicitations pour cette réalisation sans faute à Sylvie Ramond et à toute l'équipe du musée dont les collections s'avèrent formidablement complètes. Bravo à Michel Nicolas de l'Association des amis du musée pour les récentes acquisitions. N'oublions pas le très beau catalogue publié chez Somogy, avec le concours de la Réunion des Musées Nationaux. Prix : 35€. Laissez-vous surprendre dès l’entrée par cette remarquable toile où Jacques Stella s’est représenté avec sa mère. Pour les amateurs de nouvelles technologies, on dirait de la trois D. C’est merveilleux. Notre passé mérite que nous le regardions avec attention et respect. Sylvie Ramond démontre son intérêt pour notre Histoire. Tant mieux pour le public qui mérite d’être informer avec les mêmes moyens pour toutes les expositions.

 

Jusqu’au 19 février 2007

Musée des Beaux-arts

Palais Saint Pierre
20, place des Terreaux – Lyon 1er
 

 

Retour aux expos