. P E O P L E lyon_people... n e w s
.

LES GENS
LE CARNET MONDAIN
BUSINESS NEWS
WEBCAMS
DERNIERE MINUTE
LES ARCHIVES

. P E O P L E ... s o r t i e

.

LES EXPOS
LES SPECTACLES
AGENDA PEOPLE
VOYAGES ET WEEK-END
LES FETES
LE SHOPPING

. P E O P L E ... c l u b
.

ANNONCES

FORUM DE DISCUSSION

COURRIER  LECTEURS 
OL PEOPLE
CORRESPONDANCE
MAILING LIST

. P E O P L E ... a n n u a i r e
. BARS & RESTAURANTS
CARNET D'ADRESSES
LYON LA NUIT
JOURNAUX PERIODIQUES
GUIDES DE LYON
. P E O P L E ... p r e s s e
.

REVUE DE PRESSE
LES RUMEURS

JUSTIN CALIXTE
INTERROGATOIRES KGB
LES GAGS

 

P E O P L E ... s o r t i e
/ LES EXPOS


 

 Mireille Cornillon ou le pinceau passion…

 


 

Par Marie Hess

 

Mireille Cornillon a choisi le Sofitel Lyon Bellecour pour exposer ses quelque trente toiles. Bien qu’elle ait peint toute sa vie, elle n’expose que depuis cinq ou six ans, et ce pour le plus grand plaisir de nos pupilles !

 

C’est à Lyon qu’elle revient, pour la seconde fois, nous parler d’elle à travers ses toiles, nous plonger dans sa réalité. «J’aime peindre des instants d’émotion» me murmure-t’elle. Et les murs de l’hôtel en sont pleins… L’on y trouve notamment quelques portraits, dont ceux de Clint Eastwood, Serge Gainsbourg ou même Mère Teresa. Ce qui les unit? «Ce sont des gens qui m’ont fascinée», poursuit mon interlocutrice. Le portrait de Mère Teresa est issu de la thématique «La Femme: Belle, sainte et damnée ». Le peintre a aimé le symbolisme qui s’en dégage. Chez Clint Eastwood, c’est son côté buriné, marqué par la vie qui l’a interpellé. Quant à Gainsbourg, comment ne pas se référer à sa musique, au personnage? Mais dans l’œuvre de Mireille Cornillon, ce que j’ai le plus aimé c’est sa vision de la rue. Que ce soit à travers ses mots ou sa peinture. «J’aime peindre des gens simples, assis dans la rue, sur un banc ou une marche. Ca me perturbe et me fait chaud au cœur tout à la fois. J’aime l’atmosphère de la rue, avec sa tristesse et sa nostalgie.» Tout est dit. Et sa peinture est tout autant évocatrice. Je vous laisse juges.

 

Mireille Cornillon, c’est un univers très sombre et très coloré, selon ses envies ou ses états d’âme. Elle manie l’huile avec pinceau, couteau et doigt… « Ce n’est pas du tout académique»! En outre, pour les portraits qu’elle esquisse, elle part toujours d’une photo en noir et blanc. Pour réinventer, sur la toile, la couleur. Selon ses amis, elle leur fait penser à Edouard Hopper. Mais pour elle, la révélation, le choc, sont apparus grâce à Cézanne et Van Gogh. Sans oublier celui qui n’échappa pas à son coup de pinceau, Jean-Michel Basquiat, dont elle avoue avoir été «conquise par les dessins». Lorsqu’on l’interroge sur ses méthodes de travail, Mireille Cornillon explique que certaines toiles viennent par jets, en fonction de ses envies, de ses humeurs, des ambiances qui se forment dans sa tête. L’appel du papier, en somme… Mais elle précise qu’en général, «accoucher d’une toile est terriblement long». Malgré tout le travail que cela suppose, la passion du peintre est restée intacte. Une passion qu’elle monnaie 200 à 1700 euros. Alors en attendant que, peut-être, vous deveniez vous-même acquéreur, rendez-vous au  Sofitel Bellecour. Vous y découvrirez une peinture pleine de chaleur et de générosité. A l’image de Mireille Cornillon, simplement authentique.

 

Jusqu’au 30 janvier 2007

Hôtel Sofitel Lyon Bellecour

Quai Gailleton – Lyon 1ème

Entrée libre

 

Présence de Mireille Cornillon au Marché de la Création
le dimanche
Quai de Bondy 69005 Lyon
 

 

Retour aux expos