. P E O P L E ... n e w s
.

LES GENS
LE CARNET MONDAIN
BUSINESS NEWS
WEBCAMS
DERNIERE MINUTE
LES ARCHIVES

. P E O P L E ... s o r t i e
. LES EXPOS
LES SPECTACLES
AGENDA PEOPLE
VOYAGES ET WEEK-END
LES FETES
LE SHOPPING
. P E O P L E ... c l u b
.

ANNONCES

FORUM DE DISCUSSION

COURRIER  LECTEURS 
OL PEOPLE
CORRESPONDANCE
MAILING LIST

. P E O P L E ... a n n u a i r e
. BARS & RESTAURANTS
CARNET D'ADRESSES
LYON LA NUIT
JOURNAUX PERIODIQUES
GUIDES DE LYON
. P E O P L E ... p r e s s e
.

REVUE DE PRESSE
LES RUMEURS

JUSTIN CALIXTE

INTERROGATOIRES KGB
LES GAGS

 

P E O P L E ... Presse
/ LES INTERROGATOIRES à KGB 


 

 

Il faut dire que la question est d’importance quand on connaît vos revenus annuels. Alors à combien se montent-ils aujourd’hui parce qu’on était à 313 984 Euros brut annuels selon nos confrères d’Objectif Rhône-Alpes en 2002. Est-ce que ça a évolué dans le bon sens ?

Généralement ce qui sort de ce journal n’est pas d’une véracité à toute épreuve…

 

On était donc plus près des 400 000…

C’est souvent faux, donc je ne connais pas.

 

Connaissez-vous le montant de votre salaire ?

Je gagne 15 000 euros pas mois.

 

Nets ?

Nets. Mais par rapport à ça je touche des dividendes d’une holding familiale que j’ai créée il y a 25 ans. Une partie des dividendes qui sont payés par l’entreprise, on rachète en permanence des actions. Donc on ne touche qu’une partie des dividendes, etc.

 

Etes-vous assujetti à l’ISF ?

Non, je n’ai pas l’ISF parce que toute la fortune que j’ai, en dehors de mes actions, c’est une maison.

 

Etes- vous un flambeur ?

Non.

 

Que faites-vous de votre argent ?

J’ai pas mal de charges… familiales. (rires)

 

Les pensions alimentaires, ça vous tord un peu ?

Non ça ne me tord pas, j’aime bien donner de l’argent quand on m’en demande.

 

Que faites-vous de votre argent quand vous ne le donnez pas ?

Je le réinvestis dans l’entreprise pour préserver le contrôle du capital.

 

Votre fortune professionnelle se monte à 176 M € soit 12% du capital de Boiron. Faites-vous profiter vos amis de votre train de vie et lequel d’entre eux emmèneriez-vous sur une île déserte, avec la mallette ?

Si il s’agissait de dépenser de l’argent, je ferais ce que je fais pas mal aujourd’hui, je choisirais les meilleurs associations en France et en particulier autour de Lyon. Je pense en particulier à Handicap International. Mais il y en a bien d’autres que j’essaie d’aider à titre personnel puisqu’à titre professionnel je suis contre le mécénat d’entreprise. Parce que je pense qu’une entreprise ne doit pas distraire ses dépenses d’argent de son objet social et de son projet social. Mais par contre le meilleur ami que j’ai aujourd’hui, c’est Maurice Clermont qui est Québécois et un ami cher. On passerait volontiers huit jours ensemble.

 

Vous avez longtemps cultivé un look un peu décalé. Chaussures Clark’s et petites lunettes rouges…

J’ai toujours mes chaussures Clark’s et mes lunettes rouges sont dans ma poche.

 

Ce petit côté fashion victim, c’est le zeste de superficialité de Christian Boiron ? Ou une façon de vous faire remarquer encore une fois ?

Encore une fois ? Il y a des fois où ça frise... Premièrement il n’y a jamais eu de culture de look chez moi. Deuxièmement, j’ai un problème au pied gauche qui fait que je ne peux pas porter des chaussures… normales !

 

…C’est la goutte ? (rires)

Non c’est un alnus rigidus. Et un syndrome du deuxième rayon pour les spécialistes. Et qui fait que je ne peux pas porter des chaussures comme tout le monde. Donc je suis soit en baskets soit en Clark’s.

 

Vous avez tout de même un style de publicitaire…

Mais je ne suis pas un publicitaire, je suis plutôt un artiste, je suis peintre, je suis écrivain. Je suis beaucoup plus un artiste qu’un chef d’entreprise. Je dirige une entreprise un peu comme un artiste. Quand on dirige une entreprise, on a une page blanche en permanence à colorer, à peindre. La vie est une œuvre d’art, et c’est ce que je dis dans mon bouquin, notre vie est une œuvre d’art qu’il faut que nous réalisions. Je ne vois pas pourquoi je m’habillerais triste pour reprendre la publicité de New Man il y a 20 ans, j’aime beaucoup la couleur.

 

Suite de l'interview