. P E O P L E lyon_people ... n e w s
.

LES GENS
LE CARNET MONDAIN
BUSINESS NEWS
WEBCAMS
DERNIERE MINUTE
LES ARCHIVES

. P E O P L E ... s o r t i e
. LES EXPOS
LES SPECTACLES
AGENDA PEOPLE
VOYAGES ET WEEK-END
LES FETES
LE SHOPPING
. P E O P L E ... c l u b
.

ANNONCES

FORUM DE DISCUSSION

COURRIER  LECTEURS 
OL PEOPLE
CORRESPONDANCE
MAILING LIST

. P E O P L E ... a n n u a i r e
. BARS & RESTAURANTS
CARNET D'ADRESSES
LYON LA NUIT
JOURNAUX PERIODIQUES
GUIDES DE LYON
. P E O P L E ... p r e s s e
.

REVUE DE PRESSE
LES RUMEURS

JUSTIN CALIXTE

INTERROGATOIRES KGB
LES GAGS

 

P E O P L E ... Presse
/ LES INTERROGATOIRES à KGB 


 

 

 Mardi 14 décembre 2004

 

 Détenu : Christian Boiron


 Commissaires politiques : Marco (Lyonpeople)
 Photos : Jean-Luc Mège

 

 

Christian Boiron, bonsoir. Vous êtes encore pour quelque temps à la tête du numéro 1 mondial de l’homéopathie. Basé à Sainte-Foy-Lès-lyon en Rhône-Alpes, votre groupe emploie plus de 2400 salariés. Un business juteux mais menacé depuis peu pour cause de déficit record de la sécu. Vous d’ordinaire si discret vous répandez dans les médias de tous poils… Pour notre plus grand plaisir, vous avez répondu à notre convocation pour un interrogatoire à KGB exceptionnel puisque nous avons délocalisé votre cellule dans les locaux de Sainte Foy Les Lyon. On va vous demandez de décliner votre identité…

Avant même de décliner ça, j’ai envie de revenir sur certains détails de votre présentation. Le premier détail sur lequel j’ai envie de revenir c’est quand vous dites « vous êtes encore pour quelque temps ». Je suis à la tête de l’entreprise, point. Donc encore pour quelques temps, Inch Allah. C'est-à-dire que bien entendu je suis mortel, donc je suis à la tête du numéro un mondial de l’homéopathie et c’est pas parce que mon petit frère (je dis « petit » parce qu’il a 14 ans de moins que moi) vient me rejoindre et que j’étoffe la direction générale du groupe que ça change quoi que ce soit. Je n’envisage pas d’abandonner la présidence de ce groupe. Première chose. Deuxième chose, ce n’est pas un « business juteux ». Le business est peut-être mille fois moins juteux que celui de l’industrie pharmaceutique puisque nous représentons le centième du chiffre d’affaire de Sanofi-Aventis, le millième de son potentiel de recherche développement et à peu près le dix millième de sa marge. Quand on parle de business juteux, ça donne l’impression qu’effectivement l’entreprise est hyper-prospère…

 

Ce n’est pas le cas aujourd’hui ?

L’entreprise est prospère parce qu’on se fait le hara-kiri total sur la recherche et la promotion médicale. Depuis trente ans, je tire une langue de trois mètres de long parce que je ne sais pas où trouver l’argent pour faire de la recherche ou pour visiter les médecins afin de leur expliquer ce qu’est l’homéopathie. Nos prix sont bloqués depuis quinze ans, la plupart des laboratoires pharmaceutiques meurent les uns après les autres faute de rentabilité. Quand on parle de « business juteux » on est dans le stéréotype qui n’a malheureusement rien à voir avec la réalité.

 

On va verser une petite larme…

On est dans un business terrible et c’est parce que ce business est terrible qu’il n’y a pas un seul gros labo de l’industrie pharmaceutique qui est venu dans ce business. Les grands groupes ne viennent pas parce que c’est impossible de travailler dans ce job. On devrait être morts depuis longtemps. Voilà la réalité. C’est la raison pour laquelle je refuse votre intro. 

 

C’est clair et ce sera retranscrit comme tel ! On ne va pas vous couper au montage, on n’est pas chez Ardisson. (rires)

D’accord, je vous fais totalement confiance.

 

Il va quand même falloir que je reprenne le pouvoir ! Votre nom et vos prénoms s’il vous plaît.

Boiron, Christian.

 

Avez-vous plusieurs prénoms ?

Patrick, Henri.

 

Votre âge et lieu de naissance ?

57 ans encore pour quelques temps, né à Lyon 6e.

 

Votre taille et votre poids ?

Ma taille : 1,83m et mon poids doit être autour de 80-82.

 

Signe zodiacal et votre ascendant si vous les connaissez ?

Gémeaux ascendant Taureau.

 

Avez-vous avez des signes particuliers sur votre carte d’identité ?

Néant.

 

Votre situation matrimoniale et le nombre d’enfants ?

Je suis marié et j’ai cinq enfants au total.

 

Profession des parents ?
Ils étaient pharmaciens. Enfin ils ont été tous les deux diplômés de pharmacie. Ils sont morts tous les deux. Maman n’a pas beaucoup exercé la profession elle s’est occupée de ses enfants, même si elle a aussi exercé dans la pharmacie d’officine pendant quelques années avant de la transmettre à ma sœur.


 

Suite de l'interview