. P E O P L E lyon_people ... n e w s
.

LES GENS
LE CARNET MONDAIN
BUSINESS NEWS
WEBCAMS
DERNIERE MINUTE
LES ARCHIVES

. P E O P L E ... s o r t i e
. LES EXPOS
LES SPECTACLES
AGENDA PEOPLE
VOYAGES ET WEEK-END
LES FETES
LE SHOPPING
. P E O P L E ... c l u b
.

ANNONCES

FORUM DE DISCUSSION

COURRIER  LECTEURS 
OL PEOPLE
CORRESPONDANCE
MAILING LIST

. P E O P L E ... a n n u a i r e
. BARS & RESTAURANTS
CARNET D'ADRESSES
LYON LA NUIT
JOURNAUX PERIODIQUES
GUIDES DE LYON
. P E O P L E ... p r e s s e
.

REVUE DE PRESSE
LES RUMEURS

JUSTIN CALIXTE

INTERROGATOIRES KGB
LES GAGS

 

P E O P L E ... Presse
/ LES INTERROGATOIRES SUR LE CARO


10 avril 2006


 

Vous avez un peu plus de 20 ans de différence, vous arrivez à assurer, c’est quand même une bombe atomique ?

C’est quelqu’un qui a su gagner mon cœur. Ce qui m’a plu chez cette fille, c’est qu’elle est très brillante, elle me protège.

 

Vous l’avez épousée à Las Vegas. N’est-ce pas un peu ringard ?

J’ai profité d’une promotion de Rhône-Alpes aux Etats-Unis pour faire un détour par Las Vegas. (Rires) J’ai trouvé que c’était une belle expérience, le curé était fort sympathique. Mais on était emmerdé, on avait oublié les alliances ! (Rires)

 

Comment se passe la cohabitation entre Jacqueline et Sally ? Faites-vous ménage à trois comme Thierry Ehrmann ?

Oh non, ce n’est pas mon truc ! Ça ne marcherait pas de toute façon ! (rires) Personne ne serait d’accord pour ça. Mon ex femme est toujours là, on cohabite. J’ai quitté il y a 7 ans le domicile conjugal et je ne suis jamais revenu. Les choses sont claires. Ça n’empêche pas que l’on continue de travailler intelligemment ensemble.

 

Vous êtes réputé pour être très généreux avec vos conquêtes. Il paraît que vous construisez à Vonnas un SPA pharaonique pour Sally ?

Ça sera un bel espace, pharaonique je ne sais pas. J’ai vu le pharaon et ça n’a rien de pharaonique ! L’investissement s’élève à 3 millions et demi d’euros. Sally va s’occuper des relations publiques du Spa. Ouverture prévue juin/juillet. Vous viendrez ! C’est un bel espace ludique et aquatique, avec un bel espace soins, un grand hammam, un grand fitness, relaxation,…

 

Les historiens retiendront qu’avec deux femmes et trois étoiles, vous faites moins bien que Paul Bocuse (3 femmes – 3 étoiles) ! Toujours à la traîne, Georges !

Non, moi j’ai fait un choix clair ! Paul, quant à lui, n’a pas encore choisi ! (rires)

 

Comptez-vous écrire aussi un livre pour raconter votre vie amoureuse ? Il faudrait plusieurs tomes !

J’ai déjà 2 gros classeurs d’anecdotes savoureuses qui débordent ! Dont quelques-unes que je vous ai livrées. Il y aura plus d’anecdotes drôles et un peu moins d’auto proclamation.

 

On raconte qu’il y a quelques années déjà vous auriez été tenté par le cinéma…

Non jamais ! Mais j’essaie de faire un peu de cinéma chaque soir dans le restaurant en maniant un peu l’humour autour des tables. Ça c’est extrêmement porteur et je crois, qu’à qualité de cuisine sensiblement égale, les gens vont dans des endroits beaux, il y a une notion environnementale de qualité mais il faut qu’il y ait aussi une âme.

 

Je voulais parler de l’actrice Brigitte Lahaye qui vous aurait introduite dans le milieu… À moins que ce ne soit l’inverse ! (rires)

C’est une cliente que j’ai connue et on s’est revu car elle était sympathique oui, je l’ai bien aimée.

 

Peu de gens connaissent vos deux visages. Business man talentueux le jour et coquin fêtard la nuit venue… avec votre ami Collaro par exemple !

C’est prescrit tout ça ! C’est mon conscrit Collaro ! C’était mes 40 ans puisque nous sommes conscrits, on avait donc fait une grande fête à Vonnas avec les Coco Girls en 1983 ! Sophie Favier était là. C’était pas mal… on en fait moins souvent des fêtes maintenant, c’est un peu dommage.

 

Quel est le vrai Georges Blanc ? Celui de Vonnas ou celui de Saint-Tropez ?
Je vais une fois ou deux dans la saison à la Voile Rouge… J’aime le Var parce que j’aime aller à la plage. Je ne sors pas tous soirs, j’ai beaucoup d’amis à Saint-Tropez, mais je en suis pas un fêtard, ni un frimeur, j’essaie d’être sérieux dans ma vie professionnelle car le moyen de s’épanouir dans sa vie c’est à travers la vie professionnelle. Elle ne vous décevra jamais si vous êtes passionné, et s’il n’y a pas de passion il n’y a pas d’élévation.

 

 

Page suivante