. P E O P L E ... n e w s
.

LES GENS
LE CARNET MONDAIN
BUSINESS NEWS
WEBCAMS
DERNIERE MINUTE
LES ARCHIVES

. P E O P L E ... s o r t i e
. LES EXPOS
LES SPECTACLES
AGENDA PEOPLE
VOYAGES ET WEEK-END
LES FETES
LE SHOPPING
. P E O P L E ... c l u b
.

ANNONCES

FORUM DE DISCUSSION

COURRIER  LECTEURS 
OL PEOPLE
LES CORRESPONDANTS
MAILING LIST

. P E O P L E ... a n n u a i r e
. BARS & RESTAURANTS
CARNET D'ADRESSES
LYON LA NUIT
JOURNAUX PERIODIQUES
GUIDES DE LYON
. P E O P L E ... p r e s s e
.

REVUE DE PRESSE
LES RUMEURS

JUSTIN CALIXTE

INTERROGATOIRES KGB
LES GAGS

 

P E O P L E ... p r e s s e
/ REVUE DE PRESSE


 

L’Olympique Lyonnais


Michel Texier - InterMedia du 5 mai 2003

 

Olivier Blanc est le sherpa de Jean Michel Aulas

 

 

« La saison d’un club de football n’est pas un long fleuve tranquille. » philosophe Olivier Blanc. Quelques ratages en championnat, une sortie prématurée en  coupe d’Europe,… et la crise éclate. Au dircom de jouer les pompiers volants avec son président. Mais à 48 ans et bientôt 13 ans d’expérience, Olivier Blanc a le cuir tanné.

 

Pourtant au début il a dû manger quelques cartons de chapeaux, après être passé de l’autre côté du miroir. Avant, il était journaliste au quotidien national Le Sport, après être passé au Progrès. Et il avait la plume plutôt acérée. « Du coup, se souvient un de ses ex-confrères, quand il nous envoyait un communiqué vengeur de son président, il se croyait toujours obligé de s’excuser. »

 

Il est vrai qu’au début des années 90, l’OL a traversé moult turbulences. Le projet du président Aulas d’en faire un des plus grands clubs français était encore virtuel. Aujourd’hui, les aléas sont plus digérables. « Notre discours sur la stratégie long terme passe mieux car les résultats sont là. », pointe Olivier Blanc. Les journalistes, il les voit d’ailleurs moins, depuis qu’il a engagé un attaché de presse, voici un an, pour les chouchouter, notamment avec une newsletter quotidienne sur leur e-mails. « Je le laisse vivre sa vie et sa se passe très bien », dit-il. Idem pour son site Web (3 personnes), l’un des meilleurs des clubs français, selon lui.

 

Il suit par contre de très près ses autres outils de com : « Esprit Club », réalisé par une filiale du groupe Le Tout Lyon pour les VIP des loges de Gerland ; « Tribune OL » ; conçu en interne et offert au public les soirs de match ; « OL Télé », enfin, confié à TLM, et qui consomme deux bons tiers des 2 ME de son budget de com. « On a défini une ligne éditoriale, j’ai des réunions avec la direction, mais je n’interviens pas sur le contenu d’OL Télé ».

 

Le gros de son travail c’est de gérer les grands dossiers du président : politique du club, sécurité du stade, les relations avec le G14 ( l’association des grands clubs européens ). Et de régler mille et un problèmes avec lui au quotidien. Assez stressant. Car si Aulas est physiquement peu là ( hors matches et réunions des comités de direction et de gestion ), il est très présent au téléphone et assez exigeant. Mais leur longue collaboration a créé des complicités.

 

Côté RP, il dorlote les présidents des clubs invités à Gerland, va porter la bonne parole dans les manifs des sponsors de l’OL… Mais il se sent plus sédentaire que mondain. En semaine, il est à 8h30 au bureau et n’en décolle qu’à 20 heures. Les week-ends de matches, il veille au grain à Gerland ou accompagne son président en déplacements. Bref, il y a des jobs plus reposants.

 


A suivre, La formidable ascension de Santini
 

Page suivante