. P E O P L E lyon_people ... n e w s
.

LES GENS
LE CARNET MONDAIN
BUSINESS NEWS
WEBCAMS
DERNIERE MINUTE
LES ARCHIVES

. P E O P L E ... s o r t i e
. LES EXPOS
LES SPECTACLES
AGENDA PEOPLE
VOYAGES ET WEEK-END
LES FETES
LE SHOPPING
. P E O P L E ... c l u b
.

ANNONCES

FORUM DE DISCUSSION

COURRIER  LECTEURS 
OL PEOPLE
LES CORRESPONDANTS
MAILING LIST

. P E O P L E ... a n n u a i r e
. BARS & RESTAURANTS
CARNET D'ADRESSES
LYON LA NUIT
JOURNAUX PERIODIQUES
GUIDES DE LYON
. P E O P L E ... p r e s s e
.

REVUE DE PRESSE
LES RUMEURS

JUSTIN CALIXTE

INTERROGATOIRES KGB
LES GAGS

 

P E O P L E ... p r e s s e
/ REVUE DE PRESSE


 

Journée de la Femme

 

 

Guy Baret - Le Figaro du mercredi 13 février 2002 

 

Madame de Fontenay votera pour Miss Laguiller

 

 

La campagne électorale qui s’ouvre nous réserve quelques surprises, heureusement d’ailleurs, sinon la riante campagne serait morne plaine. L’électeur a bien le droit de connaître quelques joies inattendues à l’occasion du grand débat aux répliques convenues.

 

La première surprise vient d’où on ne l’attendait pas, ce qui est normal, puisque, sinon, cela n’aurait pas été une surprise, à savoir de Mme de Fontenay. Oui, celle-là même qui se signale à notre attention et à celle des médias en couronnant de gloire, de lilas et de roses une rougissante Miss France annuelle, dans les flonflons et les falbalas. Mais pour être grande organisatrice, elle n’en demeure pas moins citoyenne à part entière, et, à ce titre, elle a le droit de choisir son cavalier dans le bal des prétendants. On ne s’étonnera guère que ce soit une prétendante, solidarité féminine oblige. En revanche, son choix apparaîtra singulier, puisqu’il s’agit de la rugueuse Arlette Laguiller. Ce n’est pas un simple coup ce chapeau, qu’elle a pourtant ample, mais un soutien financier et, osons le dire, militant.

 

La scène du ralliement a eu pour cadre un plateau de télévision, celui de Match TV, où la passionaria de Lutte ouvrière enregistrait une énième prestation. Mme de Fontenay en était l’invitée surprise. Nos confrères pensaient sans doute le mélange explosif, la grande bourgeoisie contre la vestale de la révolution. Il le fut, mais pas dans le sens attendu. Après s’être découvert des points communs, la tutrice des Miss France a tendu un chèque à Arlette pour le financement de la campagne, laquelle n’en revenant pas, lui a murmuré : « Je vous remercie beaucoup », ce qui était bien le moins. L’émission a été diffusée hier soir.

 

Toutefois, cette contribution financière n’est pas un moyen commode pour se dispenser d’agir en faveur des « travailleurs et des travailleuses ». Mme de Fontenay a l’âme militante. Elle a raconté son combat victorieux pour l’oppression capitaliste en obtenant du Franprix de Saint-Cloud du chauffage pour les caissières. Cette action décisive en faveur de l’émancipation prolétarienne a été droit au cœur d’Arlette Laguiller, qui s’est rendu compte qu’elle n’a pas le monopole de la révolution, au moins à Saint-Cloud.

 

Toutefois, même en tendant l’oreille, on n’a pas entendu le ricanement d’outre-tombe de Trotski : il a dû être étouffé par sa barbichette quand il a vu Mme de Fontenay apporter sa contribution à l’édification de la dictature du prolétariat. La libération de la femme par le couronnement d’une Miss ne figurant pas dans le programme de la IVe Internationale, ni dans celui des précédentes. On ne sait pas ce qu’en a pensé arlette. Peut-être a-t-elle songé à ce propos de Lénine, qui annonçait le jour où les bourgeois eux-même lui fourniraient « la corde pour les pendre ».

 

 

A suivre, La fin d'une époque...

 

page suivante