. P E O P L E lyon_people ... n e w s
.

LES GENS
LE CARNET MONDAIN
BUSINESS NEWS
WEBCAMS
DERNIERE MINUTE
LES ARCHIVES

. P E O P L E ... s o r t i e
. LES EXPOS
LES SPECTACLES
AGENDA PEOPLE
VOYAGES ET WEEK-END
LES FETES
LE SHOPPING
. P E O P L E ... c l u b
.

ANNONCES

FORUM DE DISCUSSION

COURRIER  LECTEURS 
OL PEOPLE
LES CORRESPONDANTS
MAILING LIST

. P E O P L E ... a n n u a i r e
. BARS & RESTAURANTS
CARNET D'ADRESSES
LYON LA NUIT
JOURNAUX PERIODIQUES
GUIDES DE LYON
. P E O P L E ... p r e s s e
.

REVUE DE PRESSE
LES RUMEURS

JUSTIN CALIXTE

INTERROGATOIRES KGB
LES GAGS

 

P E O P L E ... p r e s s e
/ REVUE DE PRESSE


 

les institutions lyonnaises

 

 

Bref Rhône-Alpes du mercredi 22 octobre 2003

 

Le Cercle des femmes inapparues


 

Le Cercle (Lyon) fête ses dix ans et il en est fier. Créé en 1993 “avec la vocation de rassembler des hommes prêts à développer des liens tant amicaux que professionnels”, il compte une soixantaine de membres de 35/45 ans, cadres, dirigeants, qui s’acquittent de 110 euros pour se réunir chaque mois : tantôt pour écouter une “pointure”, tantôt pour accueillir de nouveaux membres (cooptés).

 

Le tout, dans une ambiance de “fraîcheur” et de “convivialité”, s’enorgueillit Ronan de Dieuleveult (ci-dessus). Le président du Cercle sourit quand on lui fait remarquer qu’il n’est plus besoin d’être noble pour figurer au bureau (un roturier s’y est glissé au milieu de trois “de“). En revanche, les hommes du Cercle restent entre eux. Evidemment, “on” n’a rien contre les femmes. Mais le fait est qu’elles ne viennent pas. On les comprend. Un Cercle qui joue les cartes de la réflexion, de l’entraide… en circuit fermé, ça finit par tourner en rond, non ?


 

Page suivante