. P E O P L E lyon_people ... n e w s
.

LES GENS
LE CARNET MONDAIN
BUSINESS NEWS
WEBCAMS
DERNIERE MINUTE
LES ARCHIVES

. P E O P L E ... s o r t i e
. LES EXPOS
LES SPECTACLES
AGENDA PEOPLE
VOYAGES ET WEEK-END
LES FETES
LE SHOPPING
. P E O P L E ... c l u b
.

ANNONCES

FORUM DE DISCUSSION

COURRIER  LECTEURS 
OL PEOPLE
LES CORRESPONDANTS
MAILING LIST

. P E O P L E ... a n n u a i r e
. BARS & RESTAURANTS
CARNET D'ADRESSES
LYON LA NUIT
JOURNAUX PERIODIQUES
GUIDES DE LYON
. P E O P L E ... p r e s s e
.

REVUE DE PRESSE
LES RUMEURS

JUSTIN CALIXTE

INTERROGATOIRES KGB
LES GAGS

 

P E O P L E ... p r e s s e
/ REVUE DE PRESSE


 

Les médias lyonnais

 

Jacques Simonet – InterMédia du 10 octobre 2005


Pour la presse lyonnaise l’automne n’est pas le printemps

Du côté de la Cité Internationale, l’on doit se mordre les doigts
de ne pas avoir plus investi en publicité

 

Nous avions raison d’être prudents avec le renouveau de la presse lyonnaise décrétée par des confrères complaisants. De complaisants à déplaisants, il n’y a qu’un pas.

 

Vous connaissez  cette méchante phrase sur les journalistes : « D’abord ils lèchent, puis ils lâchent, enfin ils lynchent ». Votre temps est précieux, passons directement au lynchage : le relancement de Lyon Capitale est un échec ; le démarrage de Tribune de Lyon est chaotique ; Tréma est passé inaperçu en kiosques (ci-contre une preuve de son existence). Léchons encore un peu Gérard Angel dont les Potins font mieux que ce que j’imaginais.

 

Lyon Capitale ne tire pas profit de ses améliorations

La nouvelle formule de l’hebdomadaire n’a pas bouleversé la population lyonnaise. D’après nos informations, la diffusion en kiosque n’a quasiment pas bougé (2 000 ? 3 000 ex ?). Dommage, car Lyon Capitale s’est incontestablement enrichi. Reste à savoir si c’est ce qu’attendaient les lecteurs. Quant à Week-end, son nouveau complément du vendredi, c’est le flop intégral : les spécialistes de la diffusion le créditent de 500 ventes en kiosques. J’imagine les bosses de rire au Progrès.

 

Tribune est légèrement bancale

Un peu plus de 7 000 ventes en kiosque pour le numéro un de Tribune de Lyon. Ce n’est pas l’euphorie du côté de la Cité Internationale où l’on doit se mordre les doigts de ne pas avoir plus investi en publicité. Le n°2 serait descendu en dessous de 5 000 ce qui commence à devenir préoccupant. Visiblement, l’hebdo a été lancé alors que son concept n’était pas encore au point. Rien n’est perdu si l’équipe se ressaisit, mais il va falloir cartonner en publicité et surtout faire un journal plus attrayant. Vendre un journal sérieux ce n’est déjà pas facile, mais un journal ennuyeux c’est suicidaire. (…)

 

La suite dans le numéro 880 d’InterMédia



A suivre, Moretton : développer le marketing dans le sport

page suivante