Notre équipe vous fait revivre ce 1er tour de l’élection présidentielle 2017 au plus près des politiques lyonnais.

11h – Bataille Macron/Mélenchon à Oullins
Le décryptage des votes se poursuit à Oullins. Près de 13000 votants se sont déplacés devant les urnes, et ces derniers étaient pour le moins indécis. Emmanuel Macron est parvenu à conforter la tendance du soir (20,43%), mais de peu, trois points devant… Jean-Luc Mélenchon (17,66%). François Fillon complète le Top3 avec un score de 13,74%, soit 386 voix de plus que Marine Le Pen, créditée de 11,46%.

10h – À Lyon, l’effet Collomb
Entre Rhône et Saône, les électeurs se lèvent avec la même impression dégagée depuis des semaines. La ville a succombé à la jeunesse d’Emmanuel Macron, dont les mérites sont vantés depuis un an, par son mentor Gérard Collomb. Résultat, la capitale des Gaules a largement propulsé l’ancien banquier en tête des suffrages. Ce dernier récolte 30,31% des voix, très loin devant François Fillon, crédité de 23,35% des votes. À l’image des résultats nationaux, le républicain est passé à un cheveu de se faire dépasser par Jean-Luc Mélenchon (22,87%). En cinq ans, le représentant de la France Insoumise double son score. La deuxième place était à portée de fusil et pour ses électeurs, la consolation se trouve sans doute dans sa capacité à devancer Marine Le Pen, pas vraiment en odeur de sainteté à Lyon (8,86%). Le PS et Benoit Hamon lui sont passés devant (9,13%). Un moindre mal pour le parti de gauche, bien loin des 30% obtenus en 2012.

00h00 – Macron en tête dans le fief de Wauquiez
Dans la commune jusqu’a peu gérée par Laurent Wauquiez, située au cœur de la circonscription électorale du député Les républicains, on aurait pu penser que François Fillon s’en tirerait avec les honneurs. Et pourtant, dans la cité du Puy-en-Velay, dans le département de la Haute-Loire, c’est Emmanuel Macron qui est arrivé en tête au premier tour de l’élection présidentielle avec 26,46% des voix. Derrière le leader du mouvement En Marche, on trouve ensuite Jean-Luc Mélenchon. Le candidat de la France Insoumise a obtenu 23,18% des suffrages exprimés, soit 124 voix de plus que François Fillon, crédité lui de 21,78% des voix. Au Puy-en-Velay, Marine Le Pen prend la 4e place avec 13,14% des voix. (source : France 3)

23h30 – À Ecully, Fillon est incontesté
En dépit d’une forte abstention (27,44%), Ecully a largement manifesté son soutien pour François Fillon. Le candidat Les Républicains arrive très largement en tête avec l’adhésion de 31,37% des votants. Derrière, Emmanuel Macron s’accroche comme il peut. Son score est correct : 19,20% des suffrages. Voraces, les deux candidats s’accaparent ainsi la moitié des voix. Dès lors, Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen sont restreints aux miettes, avec respectivement 7,82% et 7,16% des suffrages.

23h20 – Hubert Julien-Laferrière appelle les candidats aux législatives de la 2ème circonscription de Lyon à se positionner clairement en faveur d’Emmanuel Macron


« En portant Emmanuel Macron en tête du premier tour de l’élection présidentielle, les Français ont qualifié un projet solidaire pour notre pays, affirme-t-il. Ce vote confirme l’exigence d’un profond renouvellement de la politique nationale et l’adhésion de nos concitoyens à un programme d’efficacité économique et de justice sociale. Même si elle était attendue, la présence du Front National également au second tour, ne doit pas nous laisser indifférents. Le choix qu’auront à faire les Français le 7 mai prochain est une véritable mise à l’épreuve, une nouvelle fois, de notre République. C’est pourquoi j’appelle tous les Français, tous les républicains à faire barrage à un programme nuisible au vivre-ensemble, nuisible au lien social, nuisible à la République et à se rassembler autour des valeurs de la République et d’un projet ambitieux qui ne laisse personne au bord du chemin. A Lyon, j’en appelle aux responsables politiques républicains de droite et de gauche afin qu’ils se positionnent clairement sur leur choix pour le second tour. Ce qui est en jeu, ce sont nos valeurs. Notre vivre-ensemble, c’est la République ».

23h10 – Fillon l’emporte à Sainte-Foy-lès-Lyon
Les votes enregistrés dans l’après-midi ont fini par forcer la décision. François Fillon l’emporte d’une courte tête (27,48%) devant le candidat d’En Marche, évalué à 24,63% des voix. Le duo écrase la concurrence. En troisième position, Jean-Luc Mélenchon ne séduit que 10,40% des votants, un score suffisant pour surpasser le parti de Marine Le Pen (8,53%).

23h05 – Sans surprise, Tassin soutient Fillon
Tassin n’a pas succombé à la mode Macron, loin de là. Fidèle à ses convictions, la ville reste à droite, François Fillon virant largement en tête des votes avec 29,99% des voix. Suivent Emmanuel Macron avec 22,58% et Marine Le Pen, réduite à 10,10% des suffrages.

22h50 – Christophe Geourjon. « un combat pour la démocratie »


Le candidat UDI à la 3e circonscription de Lyon est clair, il votera Macron au 2e tour. « Le combat du 2e tour ne se situe plus sur le projet mais c’est un combat pour la démocratie, la République et la volonté de reconstruire une communauté nationale. Dans ces consistions je voterai, à titre personnel, pour Emmanuel Macron. J’appelle les Lyonnais qui se reconnaissent dans mon action à voter Emmanuel Macron. Le combat pour le projet nécessaire pour la France aura lieu les 11 et 18 juin lors des élections législatives », avance-t-il

22h40 – Un « sentiment mitigé » pour les partisans de la France Insoumise


Promue première force de gauche, la France insoumise est « satisfaite de son score », témoigne-t-elle par l’intermédiaire d’Elliot Aubin, sur le plateau de Surf TV. Pour autant, ce dernier ne peut évacuer « le sentiment de frustration » inhérent aux scores de ce soir. « On continuera la bataille lors des législatives », poursuit-il, avant de regretter le « coup d’État », perpétré à l’encontre de Jean-Luc Mélenchon, qui aurait selon lui, grandement participé à la défaite de son leader.

22h05 – La « grande déception » de Philippe Cochet


« Trois mois auparavant, cette élection était imperdable », regrette le maire de Caluire, particulièrement déçu des résultats de ce premier tour, où François Fillon échoue à la troisième place. La course à l’Élysée terminée, le député de la 5e circonscription se tourne dès à présent vers les législatives, que la droite tentera de remporter. Quant au deuxième tour, Philippe Cochet a tranché, il laisse les Français « décider tout seul ». Dans sa ville, le candidat Les Républicains doit se contenter de la deuxième place (21,48%), légèrement devancé par Emmanuel Macron (22,29%). Derrière ce duo, Jean-Luc Mélenchon est la troisième force du plateau avec 12,09% des suffrages, loin devant Marine Le Pen et ses 8,08%.

21h55 – « Nous pouvons gagner », martèle Christophe Boudot


Marine Le Pen au deuxième tour, Christophe Boudot est forcément un homme heureux, alors que la candidate FN réalise un « score historique ». Contrat rempli donc pour le parti à la rose bleue, qui veut désormais grappiller des voix à droite, « où les électeurs ne vont pas voter pour le socialisme ». « Des bataillons entiers vont rejoindre Marine Le Pen. Nous pouvons gagner. J’espère que les deux prochaines semaines vont être correctes », déclare-t-il.

21h45 – Fouziya Bouzerda « s’est fait peur »
Les résultats ont pris la forme d’une libération pour l’adjointe au maire. Sous tension, Fouziya Bouzerda « s’est fait un peu peur » devant les écarts infimes séparant les candidats. Macron propulsé au deuxième tour, l’intéressée promet de « se mobiliser encore plus ». Tout en ayant une pensée pour le sénateur-maire, Gérard Collomb, qui « a été visionnaire », salue-t-elle. « Il a dit qu’il resterait à la mairie et à la Métropole. Il était particulièrement affirmatif ».

21h41 – Pascal Blache rejoint Emmanuel Macron
Dans un communiqué, le maire du 6ème appelle très clairement à voter pour le candidat socialiste : « Le 1er tour de cette présidentielle est un choc: il marque une volonté de renouveler le personnel et les pratiques politiques, mais le renouvellement ne peut se faire que dans le cadre de l’esprit républicain et il me paraît donc naturel que de voter pour le candidat qui peut empêcher l’extrême droite de prendre le pouvoir. Faisons bien la différence entre présider et gouverner. Ce scrutin est à 4 tours: les législatives nous permettront d’affirmer nos véritables choix politiques. »

21h30 – Bruno Bonnel « ravi » et « inquiet »


« Je suis évidemment ravi et en même temps, il y a quand même quelque chose d’inquiétant, avec 22% des électeurs qui sont dans le désespoir pour aller chercher des illusions dans un parti de haine », témoigne Bruno Bonnel. Ce dernier veut mettre à profit les jours à venir pour s’assurer de la victoire totale de l’ex-ministre de l’Économie, « par adhésion et pour un nouveau départ ». Et réfléchir à sa future fight contre Najat Vallaud-Belkacem…

21h21 – Thisy les Bourgs vote Marine le Pen
La ville de l’ancien président centriste du Conseil Général du Rhône place la candidate du FN largement en tête avec 28,71% des suffrages exprimés devant Emmanuel Macron à 20,67%.

21h10 – « Un événement majeur » pour David Kimelfeld
Le maire du 4e arrondissement a le sourire. « Quelque chose d’extrêmement important se passe », se réjouit-il, forcément satisfait du succès du « futur président de la République ». Alors que les 15 prochains jours s’annoncent cruciaux, David Kimelfeld n’appelle pas à faire barrage au FN comme en 2002, mais bien à faire en sorte que Macron soit un « candidat crédible ». « Être élu à 39 ans, c’est exceptionnel », conclut-il.


20h50 – Le désert au QG de Macron
Une coupe de champagne pour marquer le coup dans une ambiance très posée. Dans leur fief sécurisé, à proximité de la place de la République, seule une cinquantaine de sympathisants En Marche ont décidé de célébrer cette victoire. Sécurité, route barrée, les proches de l’ancien banquier avait sans doute imaginé plus grande fête. Quelques « on l’a fait » ont transpercé la foule pour feindre des réjouissances. Décidément, le jeune cadet ne déchaîne pas encore les foules.

20h25 – Gérard Collomb et Laurent Wauquiez
Plateau de France 2
Débat entre les deux cadors de la région après l’intervention de Benoit Hamon qui du haut de ses 6,5% exhorte ses électeurs fantômes à voter Emmanuel Macron pour « faire barrage à l’extrême droite ». Et le sénateur-maire de Lyon d’appeler au rassemblement très large « des personnalités de la gauche réformiste et de la droite sociale ». « Nous pouvons mettre tous les Français ensemble pour construire une nouvelle France » assure-t-il sans convaincre Laurent Wauquiez qui refuse la main tendue : « Nous n’avons pas les mêmes convictions. Et je n’entends pas renoncer à mes convictions malgré la défaite. Il n’y aura pas de coalition avec Emmanuel Macron dont la politique de rassemblement est très opportuniste ! »

20h – Macron et Le Pen au deuxième tour
Les deux favoris des sondages arrivent bel et bien en tête du premier tour. L’ancien banquier l’emporte avec 23,7% des suffrages devant la candidate FN (21,7%). Fillon et Mélenchon suivent avec 19,5% des votes. Grosse désillusion pour les Républicains. Benoit Hamon complète le top5 avec seulement 6,5% des suffrages.

19h – Une participation en légère baisse
Selon plusieurs instituts de sondages, à 17 heures, 69,42% des Français se sont rendus devants les urnes. Le taux d’abstention oscillerait lui, autour de 20%.

15h45 – Les médias belges et suisses cassent l’embargo
Si en France, il est interdit de publier les résultats des sondages sortis des urnes avant 20h, nos confrères francophones peuvent en revanche s’en donner à cœur joie. C’est le cas pour Genève People.

12h04 – Les chiffes de la participation à midi
Le cabinet du préfet vient de nous faire parvenir les chiffres de la participation pour le département du Rhône. A midi, 28,28% des électeurs s’étaient rendus aux urnes (contre 28% en 2012, 32,91% en 2007 et 23,56% en 2002). Pas de raz-de-marée.

11h – Vote de Gérard Collomb
Mairie du 5ème
A 11h précises, le sénateur-maire de Lyon et son épouse Caroline sont arrivés en mairie du 5ème pour accomplir leur devoir électoral. Après avoir salué en professionnel aguerri les policiers municipaux, son staff (Pierre Budimir, Arthur Empereur…) et les badauds présents, Gérard Collomb a glissé son bulletin dans l’urne tenue par Thomas Rudigoz, le maire du 5ème, sous les flashes de nos confrères et les caméras de France 3 Rhône-Alpes et TLM.
Pas de chaine d’info nationale de type BFM ou C News pour le premier soutien d’Emmanuel Macron qui sautera dans le TGV de 14h pour rejoindre le QG  parisien de son candidat. Une réunion est prévue en petit comité en milieu d’après-midi puis Gérard Collomb fera la tournée des télévisions. On l’attend sur les plateaux de TF1 et France 2.
Interrogé par nos soins sur son état d’esprit, Gégé nous a assuré « avoir de bonnes intuitions » et annoncé une hausse de participation de 3 à 4% à Lyon par rapport à la dernière présidentielle.
La vidéo en ligne : https://www.facebook.com/lyonpeople

 

Préambule
Des semaines et des semaines de campagnes se sont écoulées, avec leur lot de rebondissements, d’affaires et d’allocutions bien senties. Place à la réalité des scrutins. Cinq ans après l’élection du très controversé François Hollande, les Français sont de nouveaux appelés à se présenter dans l’isoloir pour élire le 8e Président de la Ve République. Un choix crucial pour l’avenir de la France. Qui d’Emmanuel Macron, en tête des sondages, Marine Le Pen, François Fillon ou Jean-Luc Mélenchon vont accéder au deuxième tour ? Quelle(s) surprise(s) ? Quel score pour les « petits candidats » ? Pour le savoir, Lyon People mobilise toute son équipe dès 11h et le vote de Gérard Collomb. Une journée cruciale à suivre sur notre site et notre page Facebook. Bon vote !