Par Morgan Couturier

De retour sur les bancs de l’Hôtel du département, Christophe Guilloteau se remet en selle depuis lundi, après des vacances particulièrement chargées.

« Les vacances ont été courtes ». Cette tirade a survolé plus d’un bureau, au moment d’engloutir les premiers cafés post-rentrée. Installé dans son bureau de l’Hôtel du département, Christophe Guilloteau s’est résolu à pareille analyse, moins d’une semaine après avoir retrouvé la chaleur étouffante de la capitale des Gaules. Il faut dire que les vacances du président du Département du Rhône furent pour le mois productives. Par grappes de quelques jours, l’élu a multiplié les séjours. À commencer par l’Australie, où l’ancien député a profité de la douceur du mois de juillet pour rejoindre sa fille Clémence. Un voyage mis à profit pour déambuler sur les bords de la mer de Tasman et pour rendre visite aux employés de la société Thales, spécialisée dans la conception de navires pour la Marine locale. Fil rouge de cet été 2017, la Marine fut au cœur des préoccupations de l’élu républicain.

À Brest pour diriger un navire de la Marine

Après une petite semaine aoûtienne consacrée à la récupération et à la marche du côté de Megève, – « à l’abri des regards » -, où sa fille Lauranne s’est illustrée lors d’une épreuve du Jumping – Christophe Guilloteau a repris le chemin de la mer, costume de nautonier sous le bras. Aussi surprenant cela puisse paraitre, l’ancien député demeure officier de réserve dans la Marine. Les batteries rechargées sur les hauteurs haute-savoyardes, le Lyonnais a donc entrepris une expédition jusqu’à Brest, où l’attendait le commandement d’un navire. Resplendissant dans son uniforme nivéen, le président du département a repris goût à l’effort. Marches de nuit, avec sac à dos logé sur les omoplates, Christophe Guilloteau n’a pas ménagé sa monture pour suivre le rythme des plus jeunes. Le voilà plus en forme que jamais pour la reprise, en témoigne diverses sorties prérentrée, dont une programmée en plein cœur du Pays viennois. En effet, une semaine avant sa reprise officielle, le concerné s’émoustillait – en compagnie du préfet Comet – devant les découvertes du site archéologique de Saint-Romain-en-Gal. De quoi en prendre plein les yeux. Les vacances ont été courtes mais prolifiques.