Par Marc Polisson

Lyon, terre promise des macronistes, offrira-t-elle un grand chelem à Gérard Collomb ? Ce qu’il n’a pas su réaliser sur le terrain des municipales, le nouveau ministre de l’Intérieur compte bien le réaliser aux législatives. Il dispose déjà de trois circonscriptions à gauche et rêve de faire basculer la dernière tenue par la droite.


1ère circonscription
Anne LORNE – Thomas RUDIGOZ
Comme annoncé sur notre antenne dès le mois de mars, le maire du 5ème , un politique professionnel surnommé « le coucou » par Roland Bernard, décroche la timbale présidentielle aux dépens de Thierry Braillard qui a annoncé son retrait de la vie politique. La voie de gauche est dégagée pour Thomas Rudigoz qui rêve de Paris à moins que les électeurs, échaudés par la guerre fratricide et injuste menée contre le ministre des sports décident de le sanctionner en envoyant Anne Lorne (LR) et son suppléant le docteur Patrick Carlioz à l’Assemblée Nationale. Mais c’est peu probable.


2ème circonscription
Hubert JULIEN LAFERRIERE – Denis BROLIQUIER

Le maire du 9ème respire. Il devrait cette fois-ci enfin monter dans le train parlementaire… à moins que la maire du 1er Nathalie Perrin Gibert ne réussisse à réunir autour de sa candidature ses amis du GRAM, les communistes et les mélenchonistes. Pour le 1er tour, ce n’est pas gagné ! A droite, c’est une sorte de primaire qui doit départager l’UDI Denis Broliquier, maire du 2ème,  et la conseillère municipale LR Laurence Balas. Une désunion totalement improductive d’autant que Madame Balas est inconnue sur la circo mais qui peut priver la droite d’une qualification pour le second tour !


3ème circonscription
Jean-Louis TOURAINE – Nora BERRA
Que dire de la candidature de l’ancien premier adjoint de Gérard Collomb, âgé de 71 ans, pour la République en Marche… arrière ? Du petit lait pour Nora Berra (LR) : « Le nécessaire renouvellement promis à Paris ne s’applique pas à Lyon, où les vieilles logiques de partis et les baronnies locales ont encore de beaux jours devant elles. Ce candidat coche en effet toutes les cases de la vieille politique : succession de mandats depuis la fin du siècle dernier, changement opportuniste d’étiquette, meilleur élève de la politique de François Hollande, tout l’inverse du renouvellement (…) auquel les Lyonnais aspirent. »


4ème circonscription
Dominique NACHURY – Anne BRUGNERA
La vague macroniste annoncée par les médias parisiens déferlera-t-elle sur la dernière circo lyonnaise encore tenue par la droite, celle de Raymond Barre puis de Dominique Perben ? Député LR, Dominique Nachury et son suppléant Pierre Bera vont devoir redoubler d’efforts  pour ne pas être ceux par qui la défaite est arrivée (leur campagne, tout comme leur agenda internet, est d’une platitude absolue !). Anne Brugnera ne brille pas par son action à la mairie de Lyon mais sa fidélité à Gégé est aujourd’hui récompensée. Pour rappel, son champion Emmanuel Macron est arrivé en tête au premier tour de la présidentielle sur la circo… ça va être chaud manette !