Il n’est pas question d’idylle entre le (ex?) président de la Région Auvergne Rhône-Alpes et la nièce de Marine Le Pen. Mais cette dernière s’est montrée pour le moins intéressée par le profil du Lyonnais, si celui-ci venait à prendre la tête des Républicains. L’intéressé semble moins emballé.

Marion Maréchal Le Pen a beau annoncer son départ de la vie politique, la belle blonde, estampillée FN pour quelques semaines encore, profite de ses dernières prises de paroles médiatiques pour lâcher quelques pépites. La dernière en date, publiée dans Valeurs Actuelles, n’est autre qu’un appel du pied pour le moins explicite en direction de Laurent Wauquiez. Considéré comme l’un des favoris au trône des Républicains, le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes plaît fortement à l’ancienne benjamine de l’Assemblée. Manifestement, la nièce de Marine Le Pen apprécie le profil du député de la Haute-Loire : « ce qui est sûr, c’est que dans le paysage politique actuel à droite, il fait partie de ceux dont les déclarations laissent penser qu’on aurait des choses à se dire et à faire ensemble, je ne vais pas dire le contraire (…) Est-il capable de mettre en place des alliances intéressantes ? Seul l’avenir le dira », déclare-t-elle, s’appuyant sur la présence de 34 élus frontistes au sein du conseil régional. Devant un tel rentre-dedans, Laurent Wauquiez restera-t-il inflexible ? La réponse ne s’est pas fait attendre. Sur Twitter, ce dernier a catégoriquement refusé toute alliance avec la gauche et le Front National. « Une seule boussole : les valeurs de la droite et du centre », a-t-il réagi. Suffisant pour considérer cela comme une bâche en bonne et due forme. L’élu a d’autres chats à fouetter, ses postes de député et président de la Région sont en suspens. Verdict ce vendredi.