Par Morgan Couturier

Alors que la mise en place d’une circulation alternée ce vendredi 9 décembre sonne le glas pour une partie des automobilistes lyonnais et villeurbannais qui réfléchissent d’ores et déjà à des solutions alternatives. Mais encore faudrait-il que tout le monde y mette du sien !

L’une d’elles s’oriente vers l’utilisation des transports en commun, que le préfet du Rhône, Michel Delpuech souhaite rendre gratuit. Problème, la CGT appelle depuis quelques jours les employés de TCL à faire grève ce jour-là. Une prise de position qui exaspère Pascal Blache, le maire du 6e arrondissement. Selon lui, les grévistes ont leur part de responsabilité dans ce pic de pollution rencontré actuellement. Les faibles températures limitent, pour le moment, l’utilisation des cyclos et autres modes doux.

À cela, l’arrivée des touristes pour la fête des lumières, cumulée aux mouvements de la CGT entraînent de facto, une hausse du trafic. « Il serait irresponsable, insoutenable, inacceptable que vous ne cessiez pas immédiatement votre mouvement », fulmine celui qui est « sans cesse interpellé par des administrés écœurés d’être pris en otage ».

Dans son communiqué, Pascal Blache rappelle qu’un Lyonnais décède chaque jour prématurément du fait de la pollution.