Photo © Fabrice Schiff

Après un week-end tendu à Trappes, entre certains jeunes et les forces de l’ordre, le candidat Rassemblement Bleu Marine aux municipales lyonnaises de 2014 a tenu à prévenir Gérard Collomb. Selon lui, la situation risque bien de se représenter, mais à Lyon cette fois.

Selon Christophe Boudot, « toutes les conditions sont réunies pour que Lyon s’embrase à son tour ». Rappelant les émeutes de 2010, il affirme qu’il s’agira encore « pour des centaines de racailles de défier l’ordre républicain et de montrer à la France toute entière que certains quartiers sont devenus leur territoires ». Pour contrer le phénomène, le candidat FN conseille à Gérard Collomb de garder les CRS dans la ville et de « cesser de les envoyer pour des missions de longue durée en région parisienne ou à Marseille, comme c’est le cas en ce moment ». Il aurait également demandé aux autorités lyonnaises d’informer la population au sujet des mesures d’urgence à prendre en cas de soulèvement, une requête qui serait restée sans réponse. « Pas un mètre carré de la ville ne doit échapper à la loi républicaine, j’y veillerai » a-t-il ajouté.