Inexistant pendant 45 minutes, Lyon qui était logiquement mené a su réagir et s’est imposé devant Lens (3-1) grâce à un doublé de Gomis et un but de Lisandro, dimanche au stade Félix-Bollaert en match de la 14e journée de L1.

 

A trois jours de leur déplacement à Gelsenkirchen contre Schalke où ils veulent assurer leur qualification en Ligue des champions, les hommes de Claude Puel conservent une invincibilité en championnat qui remonte maintenant à sept matches et la défaite à domicile face à Saint-Etienne (1-0). Cette victoire, la deuxième de la saison à l’extérieur pour le septuple champion de France après Nancy (2-3) a aussi démontré l’importance que peuvent avoir Gourcuff et Lisandro dans l’esprit de l’équipe, Elle permet de surcroît à Lyon de grimper à la 8e place de la L1, à seulement deux points de Lille. Cet échec, le premier après une série de cinq matches sans défaite (2 v, 3 laisse les hommes de Jean-Guy Wallemme dans les profondeurs du classement. Et leur donne sûrement beaucoup des regrets car ils ont mené au score et se trouvaient virtuellement hors de la zone rouge. Les Lyonnais, avec Gourcuff sur le banc tout comme son argentin Lisandro qui faisait son retour dans le groupe, ont d’abord essayé de confisquer le ballon. Mais face à des Nordistes très disciplinés, avec Pjanic à la baguette, ils ont manqué d’imagination et d’impact pour s’ouvrir des espaces. Pour l’équipe dominatrice, le danger peut survenir en cas d’erreur. La première de Diakhaté, auteur d’une mauvaise relance de la tête, a été finalement sans conséquence pour les Rhodaniens: Lloris est sorti sur Roudet qui a mal joué le coup (15).

 

En revanche, la seconde faute a été déterminante. L’erreur a permis à Lens de prendre l’avantage: Akalé, servi par Roudet a bien ajusté Lloris (24). Ecarté en début de saison par Jean-Guy Wallemme, comme plusieurs joueurs l’Ivoirien a réussi à retrouver la confiance de son entraîneur. Il a inscrit son deuxième but, le premier remontant à quinze jours et le succès devant Montpellier (2-0). Jusqu’à la pause, Lyon ne s’est ainsi créé aucune opportunité digne de ce nom. Quelques tirs sans conviction et surtout beaucoup trop de ballons perdus devant des défenseurs Sang et Or au grand cœur. Avec les entrées de Gourcuff et de Lisandro, Lyon a montré un autre visage. Et c’est Gomis qui a permis le retour. Il a égalisé d’une reprise (54) sur une passe de Makoun puis repris de la tête un centre de Gourcuff (74). C’est Lisandro qui a marqué son quatrième but sur une passe de Makoun. Avant ses deux matches décisifs, mercredi à Gelsenkirchen puis dimanche contre le PSG pour la revanche de la coupe de la Ligue, il s’agit de récupérer. Puel a décidé de faire à Béthune un décrassage lundi en fin de matinée au stade municipal.