Par Franck Girardet

Pour son deuxième match de la saison au Groupama Stadium après le feu d’artifice du 6-0 contre Angers, les 52 327 spectateurs ont eu le droit à un pétard mouillé pour ce match contre Bordeaux.

Les Gones ont sauvé le match nul (1-1) après une seconde mi-temps qui rappelle que l’équilibre reste fragile et que les maux de la saison dernière sont encore là. Le début de match des hommes de Sylvinho était séduisant mais cela n’a guère duré. Ils ont marqué à la 31ème minute par Memphis Depay lancé à la limite du hors-jeu par Terrier dont ce fut la seule éclaircie dans un match cataclysmique. Avec ce genre de performance il va avoir bien du mal à trouver une place de titulaire. 1-0 à la mi-temps avec bien peu de mouvements.

Sous les yeux de Clovis Cornillac, la seconde période a été la pire depuis le début de saison. Aucun rythme, des joueurs absents, des erreurs grossières. L’OL à « joué » à l’envers et a payé un tribut somme toute relatif en concédant un seul but par Briand (67ème) peu de temps après l’expulsion de Thiago Mendes. C’était chaud dans la surface lyonnaise et sans un grand Lopes cela aurait pu être bien pire. 1-1 score final et une soirée qui finalement aura tenu ses promesses en tribune surtout.

Les ministres renvoyées sur leur banc

Les kops des virages Nord et Sud se sont occupés de l’animation avec des banderoles bien senties pour certaines à l’intention de nos 2 « ministres » en manque de buzz pour l’une (Roxanna Maracineanu) et l’autre en besoin constant (Marlène Schiappa). Ces pauvres bichettes sont choquées des propos dans les stades et trouve homophobes certains chants. Alors effectivement ce n’est pas toujours dans la finesse mais l’homophobie est certainement moins présente dans les stades que dans la rue. Et la LFP a emboité le pas aux délires de ces dames. Elles ont craqué une allumette dans une station essence et la saison risque d’être très longue de ce côté-là.

Partout en France, les kops de supporters n’ont pas fini de provoquer tout au long de la saison. La bien-pensance va avoir du mal à imposer ses diktats aux « beaufs » que nous pouvons être parfois dans un stade juste pour chambrer l’adversaire mais à priori le second degré n’est pas dans l’ADN de ces dames. Sachant que ces mêmes chants seront autorisés pour les matches de coupe d’Europe car Marlene et Roxanna vont avoir du mal à imposer leurs brillantes lubies à l’UEFA.

Tops

– Memphis Depay qui s’est démené et a ouvert le score.

– Houssem Aouar brillant même si à priori diminué

– Les kops pour l’hommage au Père Noel est une ordure 😉

Flops

– Joachim Andersen. Non seulement il est lent mais il peut enlever ses Nordika aux pieds également.

– Terrier qui a joué sur un côté mais à priori cela devait être de l’autre côté de la ligne de touche.

– Maxwell Cornet qui a été brouillon.

 

 

Samedi 31 aout 2019