Par Franck Girardet

Après la défaite de dimanche dernier face aux Parisiens, l’OL s’est remis dans le droit chemin en confirmant les intentions de jeu vu en seconde période mais cette fois ci au détroit de Nantes à qui les Gones ont infligés une raclée mémorable avec un 6-0 qui aurait pu être encore plus salé.

Plus large victoire de l’Olympique Lyonnais dans son histoire avec des buts de Tolisso (17ème), Lacazette (39ème), Gonalons (42ème), Valbuena (60ème), Diakhaby (75ème) et Fekir (82ème) pour clôturer le festival. J’aurais tendance à voir le verre à moitié plein car même si l’équipe nantaise était d’une faiblesse abyssale les hommes de Genesio ont été brillants et ont su faire le job. Comme dirait un certain monsieur Hebert en parodiant l’état d’esprit anglais « si tu respectes ton adversaire tu lui pètes la gueule »! Force est de constater que c’est ce qu’on fait et même très bien fait les joueurs hier soir.

Côté individualité c’est forcément carton plein notamment pour un certain Mathieu Valbuena qui a été de tous les bons coups. Cela fera peut-être taire le roquet de service de RMC alias Riolo (le rêve est permis) et quelques-uns de ses confrères sur l’inutilité de ce joueur à Lyon. A force d’avoir la bouche ouverte et la critique acerbe, il y a forcément un moment où on se prend un retour de bâton dans les gencives. Messieurs, Valbuena vous embrasse.

Ghezzal a également été brillant, Gonalons enchaîne les performances de très haut niveau, Rafael est « dans la zone », Tolisso a une constance folle et tous les autres étaient au diapason. Superbe opération au classement avec une remontée à la 4ème place à 8 pts de Monaco. Prochain match samedi à Metz pour une confirmation même si ce ne sera pas la même musique car cette équipe a également les fesses rouges du 4-0 encaissé hier soir à Nancy. La partie s’annonce être rude et il faudra être prêt au combat et non pas l’esprit déjà tourné vers « la finale » contre Séville mercredi 7 décembre dans un Parc OL en feu.