Le Paris SG est resté au contact de Lille (qui affrontait Lens en soirée) en s’imposant chez le dernier, Arles-Avignon (2-1), alors que Lyon (battu 2-1 à Valenciennes) et surtout Rennes, fessé 5-1 à Sochaux, ont connu un sérieux coup d’arrêt, samedi pour la 21e journée de L1.

 

Le succès du PSG en Provence n’a rien d’étonnant, si ce n’est qu’Erding, avec un doublé, en a profité pour abonder son compteur buts bloqué à quatre unités depuis mi-novembre. Le club de la capitale, qui n’a pu s’empêcher néanmoins d’encaisser un but, son péché mignon, revient à un point du Losc avant son match contre Lens. Plus étonnants sont les revers de ses poursuivants. Surtout Rennes: la meilleure défense du championnat (12 buts encaissés jusqu’alors) a volé en éclats à Sochaux: 5-1! Avec en prime un carton rouge pour son gardien, Douchez. Les Bretons sont tombés sur des Sochaliens survoltés, et qui justifient leur première place au classement à domicile. La jeunesse doubienne s’est régalée: Maïga (doublé) et Ideye ont porté leur total de buts à neuf unités chacun, alors que Martin et Boudebouz sur penalty y sont allés eux aussi de leur but. Rennes tombe du coup du podium au profit de l’OL, en vertu d’une meilleure attaque, et en dépit de la défaite lyonnaise à Valenciennes. Un penalty de Bisevac et un but de Pujol (son 8e) ont eu raison des Lyonnais, qui se sont heurtés à un Penneteau impérial dans les dernières minutes.

 

Après l’élimination à Nice en Coupe de France (1-0 a.p.) dimanche dernier, cette fin de série de matches sans défaite en L1 (13) risque de raviver le spectre de l’automne dernier, notamment pour Claude Puel… Ces contre-performances font les affaires de Marseille, qui remontera à la 3e place s’il s’impose à Monaco dimanche soir. Et elles profitent également à Saint-Etienne, revenu à deux points du podium grâce à sa victoire sur Toulouse (2-1) avec Sako, auteur d’un doublé, comme homme providentiel en l’absence de Payet. A l’autre bout du tableau, Caen (17e) s’est extrait de la zone de relégation en battant sans coup férir Auxerre (2-0), mais peut encore y replonger selon les résultats de Lens à Lille samedi soir et de Monaco face à l’OM. Dans le ventre mou, Gameiro s’est illustré avec Lorient et deux buts qui ont eu raison de Brest (2-0) et lui ont fait atteindre la barre des dix buts en championnat. L’attaquant avait refusé de rejoindre Bordeaux: les Girondins justement, et singulièrement leur entraîneur Jean Tigana, passeront un test crucial dimanche face à Nice. Dans le même temps, Montpellier peut espérer revenir dans le premier quart du classement s’il l’emporte à Nancy.