Par Franck Girardet et Marco Polisson

Pour ce match de gala contre Benfica, l’OL a renoué avec ses valeurs en signant un succès convaincant sur le score de 3-1.

Rudi Garcia, à l’inverse de son prédécesseur, a reconduit un système en 4-4-2 qui permet à chaque joueur de jouer dans son meilleur registre. Les Gones ont ouvert le score dès la 4e minute par une tête du défenseur danois Andersen (par ailleurs convaincant hier soir) sur un centre d’un Dubois qu’on a enfin retrouvé à son niveau. La maîtrise était lyonnaise et l’OL survolait le match durant la première demi-heure. Après un festival d’Aouar, qui a mystifié son défenseur, son centre au cordeau croisait la jambe de l’immense Memphis Depay qui trouvait le chemin des filets (33e). 2-0 a la mi-temps.

La seconde période fut moins enlevée mais Benfica profita d’un Andersen à la traîne pour revenir à 2-1 à la 76e minute. Quelques frayeurs parcouraient les tribunes jusqu’au but de… Bertrand Traoré sur sa spéciale crochet-frappe du gauche à la 89e. Fin du bal 3-1 pour l’OL qui se retrouve à la seconde place avec 3 points d’avance avant d’aller à Saint-Petersbourg où le match nul sera un minimum vital pour espérer une qualification.

Une soirée présidentielle

En President Box, c’était justement la soirée des présidents entre un Jean-Michel Aulas (OL) détendu ; un Laurent Wauquiez (Région AURA) qui a retrouvé l’adresse du Groupama Stadium sur son GPS, alors que David Kimelfeld (Métropole) l’a perdue ; un Laurent Fiard (MEDEF) en mode grand oral élections municipales et un Christophe Marguin (Toques Blanches) qui régalait les convives. Gérard Collomb qui présidait le barbant dîner de gala des Journées de l’Économie dans les salons de l’Hôtel de Ville était représenté par Madame 2%.

Les académiciens de l’Open Parc étaient dans la place avec Jo-Wilfried Tsonga, Thierry Ascione et l’adorable Gaëtan Muller qui représentait aussi l’ASVEL tout comme Marie-Sophie Obama. Nous levons l’alerte enlèvement de notre dernier reportage car Marco Chopin a été retrouvé avec son acolyte Thibault Gaudin dans les salons et la brasserie du stade. Les papas sont heureux même si certains manquent déjà.

Les tops

– Houssem Aouar, monstrueux balle au pied et qui a mis de l’engagement.

– Thiago Mendes qui a survolé le milieu de terrain. Match XXL.

– Memphis Depay qui, une fois de plus, a montré le chemin par son implication.

Les flops

– Moussa Dembele un peu en dedans.

– Lucas Tousard un tantinet brouillon.

– Les sifflets pour l’entrée de Marcelo qui fait un début d’année loin d’être mauvais.

 Mardi 5 novembre 2019