P E O P L E ... n e w s
/ LES GENS

1 juillet 2002

 

Marlène la cruncheuse ne déplace pas les foules !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Photos : M6 et Lyonpeople


De notre correspondante Lilou

 

En pleine tournée pour la sortie du single  « Un enfant de toi » en duo avec Phil Barney, Marlène a posé ses jolies fesses samedi 22 juin au Virgin puis au République. Toutes les conditions pour une successful promo étaient réunies : number one au top 50, une réputation sulfureuse bien établie et l’appui d’une star quasi-oubliée, on aurait pu s’attendre à une cohue sans nom…

 

Souvenez-vous du passage de Loana ou des L5… eh bien non, un flop intégral…  Un pelé, trois tondus, pas une jeune fille hystérique, pas un jeune homme en transe… (excepté le beau gosse de M6 pas vraiment satisfait de l’accueil réservé à sa vedette). 

 

Virgin avait pourtant mis les petits plats dans les grands… mais rien n’y a fait ! Pourquoi la mayonnaise n’a t-elle pas pris ? La promo a-t-elle été suffisante ? Faisait-il trop chaud, ce samedi après-midi pour que les Lyonnais daignent se déplacer ? Ou alors savaient-ils déjà qu’il n’y aurait rien à tirer de plus d’une lofteuse ficelée par un devoir de confidentialité et de réserve envers ©M6 ?

 

Effectivement, comme tous les lofteurs sortants, Marlène ne sort pas sans son agent, Joël, qui veille au bon grain : entretien préparé et cadré, emploi du temps contrôlé… en un mot, aucun débordement toléré. Romain de Radio Scoop en a fait les frais : complètement bridé, son interview en a perdu tout intérêt. Et pour nous, rien de bien croustillant à se mettre sous la dent …

 

Ce n’est donc pas sa future carrière musicale qui intéresse les spectateurs... Outre son joli minois, ses contours attrayants et sa voix fluette, c’est cette fameuse rumeur qui,  partout où elle va, la précède : sa sortie ultra précipitée de Loftstory saison 2.

 

On ne la présente plus : 21 ans, mère allemande et père marocain, jeune et branchée, elle pratique la drague en 4x4 sur le périphérique, elle raconte ses ébats amoureux à sa mère, adore son chien, et est découverte en petite tenue par la caméra avec une de ses amies et un autre garçon... en flagrant délit de crunchage :« Alors un petit crunch, c'est un mec... Ca se déguste; on l'ouvre, on le déguste du début jusqu'a la fin... et après... on en prend un autre ! »


Quatre jours après son entrée dans le Loft, Marlène fait ses petits paquets et rentre chez papa. Elle a beau déclarer en version officielle être sortie parce qu'elle y vivait des choses " très fortes, très dures " du fait des confidences que lui avaient faites les autres lofteurs et qu’elle avait peur de ne pas être à la hauteur… mais bien sûr !

 

Très rapidement, une autre version court sur les ondes. Marlène, alias Carla (son prénom d’escort girl), aurait confié à Lesly qu'elle était call-girl et qu’elle se servait de l'argent de riches messieurs pour vivre. Elle aurait même incité sa nouvelle amie à faire de même pour se sortir de la misère. Devant la surprise de Lesly de se voir confier un tel secret devant les caméras, la jolie blonde a répondu que la censure ne laisserait pas passer ça.

 

Et cela s’est vérifié ! Ejectée en 2 coups de cuillères à pot… Marlène n’a pas eu droit à une sortie phare comme ses petits copains du Loft. Ce n’est que petit à petit qu’elle a découvert les cadeaux des sponsors de la production.

 

Heureusement Phil est arrivé et a sauvé l’honneur de cette jeune gazelle, en lui permettant d’enregistrer cette chanson si douce et si romantique…  ce qui lui a également permis de se remettre en selle.

 

Mais la Date Limite de Consommation des lofteurs est très courte : maxi 5 mois… Marlène retournera–t-elle alors dans les bras de son prince arabe surnommé Sasha ...?
 


Réagir à
cet article

 

A suivre, Gare au courroux de la Courrau !

 

page suivante