rose-volland Par Alain Vollerin

 

Une figure héroïque et injustement méconnue, formée à l'école des Beaux-arts de Lyon, Rose valland (1898-1980) fut condisciple de certains membres du groupe des Nouveaux comme Marc Aynard, Antoine Chartres, Jacques Ballanche, Henri Vieilly, René Dumas.

 

Pas facile de s'insérer dans un contexte qui venait de s'ouvrir aux femmes. Elle entrera en élève studieuse à l'école des Beaux-arts de Paris, puis à l'école du Louvre, puis à l'Institut d'art et d'archéologie, puis à l'école des hautes études. Henri Focillon qui venait de quitter la direction du musée des Beaux-arts de Lyon fut son professeur. Elle fut nommée attachée bénévole au musée du Jeu de Paume, en 1932. Après avoir participé dès 1936, à l'immense effort qui consista à répartir dans des lieux refuges certains chefs d'œuvres, Rose Valland assista impuissante à l'irruption du maréchal Goering dans les galeries du musée du Jeu de Paume, alors dédiées à la Modernité. Le musée devenant un lieu de sélection des toiles qui devront être expédiées en Allemagne, Rose Valland se trouve au cœur de cet odieux système. Elle sera d'autant mieux située pour participer, dès la création de la Commission de Récupération Artistique, le 24 novembre 1944, à l'effort entrepris pour restituer leurs biens aux familles spoliées. A la dissolution de cette commission le 30 septembre 1949, Rose Valland et son équipe auront retrouvé 60 000 œuvres, dont 45 000 seront remises à leurs propriétaires. Nommée conservateur en 1952, elle écrira un livre en 1961 "le Front de l'Art". Une bande dessinée vient d'être publiée aux éditions Dupuis sous le titre: "Rose Valland – Capitaine Beaux-arts" par le dessinateur Catel et les scénaristes dans la circonstance Emmanuelle Polack et Claire Bouilhac. Le destin de Rose Valland et son dévouement monacal à la cause des arts plastiques exigent de tous les amateurs d'art une visite de cette exposition remarquable dont le commissaire est Emmanuelle Polack, chargée de mission au musée des monuments français au sein de la Cité de l'architecture et du patrimoine, avec le soutien de Marion Vivier, attachée de conservation, et sous la direction d'Isabelle Doré-Rivé, directrice du CHRD. Une journée d'études est prévue le mercredi 3 février avec comme intervenants Jean-Pierre Bady, Martine Poulain, Michel Rayssac et Gérard Bruyère. Soyez vigilants. Visitez cette exposition en famille. Indispensable à votre culture.

 

La Dame du Jeu de Paume

Rose Valland sur le Front de l'Art

Centre d'Histoire de la Résistance et de la Déportation

Jusqu'au 2 mai 2010

14, avenue Berthelot – Lyon 7e

04 78 72 23 11 – fax 04 72 73 32 98

www.chrd.lyon.fr