Vernissage-Emile-Cohl.jpg Photo © Saby Maviel

Par Alain Vollerin

 

Une exposition qui s’inscrit dans la ligne de l’action que nous menons depuis les origines de notre projet visant à distinguer les éléments éminents constituant notre Patrimoine.

 

Après Tony Tollet, Adrien Bas, Georges Albert Tresch, Antoine Chartres, Jean-Albert Carlotti, Antoine Sanner, Gilbert Pécoud, Marc Josserand, Alice Gaillard, Paul Siché, Jacky Chevasson, Joël Réal, Alain Roll, et récemment Lara Rolland, il était logique de nous tourner vers l’avenir avec les élèves de l’Ecole Emile Cohl (1857-1938), fondée en 1984 par Philippe Rivière, ex-professeur de l’Ecole des Beaux-Arts de Lyon. Quel magnifique étendard pour construire un projet d’envergure internationale répondant à une profonde défaillance pédagogique ! En 1968, des esprits aveuglés par une passion frénétique pour la Modernité décidèrent de réduire ou de supprimer l’enseignement du dessin dans les écoles d’Art. Le dessin et ses adeptes étaient moqués. On les considérait comme démodés, comme ringards. Quel aveuglement ! Heureusement, la roue tourne. Jamais on a autant aimé le dessin. Partout, il est de retour, et même dans la dernière Biennale d’Art Contemporain de Thierry Raspail. Pendant cette traversée du désert, où le dessin et la peinture figurative étaient proscrits, il fallut de l’audace pour relever le défi de perpétuer l’étude de techniques ancestrales tout en se tournant vers la contemporanéité de la Bande Dessinée, du film d’animation, de l’illustration, du multimédia et des jeux vidéo. Tout avait commencé avec une cinquantaine d’élèves, ils sont plus de quatre cents cinquante. Il faut dire qu’il y avait de bons maîtres : Yves Got, François Crozat, Jean Mulatier, Jean-Michel Nicollet, Jean Claverie, Lax, Olivier et Jérôme Jouvray, Benoit Chieux, Vincent Copéret, Marc Albinet, Isabelle Chatellard, Maurice Garnier, Rebecca Dautremer, Emmanuel Perrier, etc… Ces formations débouchent sur les métiers du XXIe siècle porteurs d’emplois : l’Infographie et le Multimédia. La bulle Internet devint un territoire d’expériences et de réussites. Nous souhaitions ouvrir la mezzanine de LCL vitrine de l’art tournée vers l’activité citadine aux représentants de la nouvelle génération artistique : Chloé Fournier, Galadrielle Levieux, Philippe Henry, Marie-Nirina Metz, Morgane Velten, Luc Journot, Marie-France Goyet, Camille Vandoorsselaere, Florent Blache, Flore Hoenocque, Soumaya Chaambi, Quentin Viazac, Alexandre Adam, Manuel Lieffroy, Nans Muscat, Loren Barioz, Adélaïde Camp, Tiffanie Uldry, Eglantine Ceulemans, Hugo Charpentier, François Dufour, Emile Garcia, Rémy Mattei, Marie Verwaerde, Mathieu Bertrand, Pénélope Camus, Pierre Radice, Constance Lagrange, Megan Cotau, Elsa Rimbod.

 

Jusqu’au 6 avril 2012 LCL – 18 rue de la République – Lyon 2e Entrée libre du lundi au vendredi – 9 h à 17h30