Par Laura Noailly

Pour la première fois en trois ans, le Festival International du Film sur le handicap se délocalise entre Rhône et Saône. Jusqu’au mercredi 6 février 2019, 69 films longs et courts métrages sont ainsi présentés pour dévoiler une autre facette du handicap.

« Les cinq sens des handicapés sont touchés, mais c’est un 6e sens qui les délivre. Ce sixième sens, c’est simplement l’envie de vivre », interprétait le chanteur Grand Corps Malade. Un message bien compris du Festival International du Film sur le Handicap (FIFH), lequel met en lumière pour la troisième année, des réalisateurs venus des quatre coins du globe, sur cette thématique atypique mais touchante du handicap. Cette année encore, 22 pays participent à ce festival, organisé jusqu’alors à Cannes, et délocalisé cette année entre Rhône et Saône. Pour l’occasion, 69 films – sur 800 candidatures – sont projetés dans quatre établissements de la ville : l’Institut Lumière, l’Université Lumière Lyon 2, l’Hôtel Mercure Lyon Centre Château Perrache et le cinéma l’Opéra.

Diverses catégories sont représentées, comme pour tout festival qui se respecte, le FIFH faisant honneur aux films d’animation, de jeunesse, de fiction, ainsi qu’aux catégories 3e Ange et Fais-moi du cinéma. Cette dernière marque une grande nouveauté au sein du festival, puisqu’elle invite les écoles de cinéma françaises et étrangères à réaliser un court-métrage sur le handicap invisible. De quoi renforcer l’essence même de ce festival, que sont le cœur et le talent, chaque réalisation faisant passer un message de convivialité. « C’est une source de pédagogie et d’empathie » nous confie le docteur Jean-Baptiste Richardier, lequel entend toucher tout type de public.

En conséquence, pour cette 3e édition, toutes les matinées seront consacrées à l’univers scolaire et tout particulièrement aux collégiens et aux lycéens avec des projections de films, des débats, des questions-réponses sur le thème du handicap et de la différence, animées par le comédien trisomique Pascal Duquenne et le journaliste Matthieu Firmin. « Une ouverture aux autres » rendue possible par le soutien d’Handicap International et des mécènes, lequels permettent au festival de s’afficher sur grand écran pour la 3e année consécutive. Et pour la première fois, dans la ville du cinéma. Rien que ça…

Festival International du Film sur le Handicap
Jusqu’au mercredi 6 février 2019, sur les écrans de l’Université Lumière Lyon 2e, de l’Institut Lumière, de l’Hôtel Mercure Château Perrache et du cinéma Opéra.
Cérémonie de remise des prix dans les salons de l’Hôtel de Ville, le mercredi 6 février, à partir de 18h30.
Programmation complète à retrouver sur www.festival-international-du-film-sur-le-handicap