111 Suite à l'article d'Alain Vollerin concernant l'exposition de 111 artistes sous le dôme de l'Hôtel Dieu,  nous avons reçu de la présidente Marion Beaufront, le droit de réponse que nous reproduisons ci-dessous.

 

 

« Vous avez cru utile sous le titre « 111 raisons de croire à une escroquerie à la charité publique » de mettre en cause l'honorabilité de notre association et sa démarche caritative.

 

Vous avez prétendu que nous « sévissons » aussi à Paris et à Toulouse.

 

Outre le caractère éminemment péjoratif de tels propos, je pense que si toutes les associations pouvaient « sévir » en reversant chaque année 55 000 euros aux services d'hématologie et d'oncologie pédiatriques des hôpitaux, nous pourrions que nous en réjouir.

 

De plus, contrairement à ce que vous prétendez, les artistes ne reçoivent en aucun cas un reçu CERFA leur accordant une quelconque réduction fiscale sur leurs ventes.

 

Vous mettez également en cause les sommes qui reviennent aux artistes.  L'association « Les 111 des Arts » a pour objets d'aider la recherche contre les leucémies et les cancers chez l'enfant, ainsi que la promotion de ses artistes membres. Le dernier servant à lever des fonds pour le premier. Cela est clairement mentionné dans les statuts de l'association qui ont été déposés en Préfecture et qui sont consultables par tout citoyen.

 

Il s'agit d'un effort de tous pour parvenir à effectuer ces dons aux enfants malades : les artistes, les membres bénévoles de l'association qui donnent du temps pour que cette manifestation soit organisée et enfin, nos visiteurs qui soutiennent par leurs achats l'hôpital, validant par la même notre démarche et le travail des artistes.

 

Il est vrai que pour apprécier ce geste, il faut avoir une fibre caritative ce qui n'apparait pas à la première lecture de votre article. »

 

Marion Beaufront, le 22 novembre 2008