On va dire que JMA n’était pas dans son meilleur jour… – Archives LP

Par Franck Girardet et Marc Polisson

Décidément le président de l’OL a la culture du buzz chevillé au corps. Après un match « moyen » de son équipe contre Ajaccio qui a vu les Gones l’emporter par 2 à 1 et s’offrir la possibilité de se qualifier pour la seconde année consécutive en Ligue des Champions, JMA n’a pu s’empêcher de la ramener.

Sa joke selon laquelle « le PSG était le champion du Qatar » et que son OL allait jouer samedi prochain la finale du championnat de France a interloqué pas mal de personnes. Et il y a de quoi. D’autant plus que cette finale se déroulera contre… Monaco qui est une principauté et dont le principal actionnaire est… russe. Etrange vision surtout quand ce dernier déclarait il y a quelques semaines : « Il faut que tout le monde prenne conscience que c’est un exploit incroyable (d’être champion si tôt). (…) Les Parisiens se permettent de gagner où ils veulent et quand ils veulent… sauf au Parc OL. C’est très supérieur à ce qu’on a fait, il faut le reconnaître. C’est la meilleure équipe française de tous les temps. » (Le Parisien, 15 mars 2016)

Aulas tweet lyon peopleBien évidemment, les réactions n’ont pas tardé : « La déclaration de trop. Ce n’est pas une erreur, c’est une injure. Ce n’est plus seulement une provocation, c’est une faute. » dixit Bruno Roger-Petit sur son blog. Cette nouvelle sortie (de route) a également fait bondir (?) le chroniqueur de Canal Plus Pierre Ménès, grand ami de JMA comme chacun sait. Et sortir de son habituelle léthargie Jean-Pierre Vacher, avec un tweet plutôt bien vu ironisant sur la nationalité des futurs propriétaires de CEGID, la boite de logiciels d’Aulas. Le directeur de TLM a eu droit en retour à un méchant tacle, pour le coup complètement à côté de la plaque. JMA nous a habitués à mieux, question répartie…

N’oublions pas malgré tout que nous avons à faire au champion du contre-feu et que cette sortie a peut-être plusieurs objectifs sous-jacents. En premier lieu, on peut facilement imaginer qu’il attire ainsi toute la pression médiatique sur lui et sa déclaration, ce qui permet à ses joueurs de préparer plus tranquillement leur « finale » de samedi prochain. On peut également voir derrière ces propos une envie de se définir à l’avenir comme le principal rival du PSG car la réussite de son stade des lumières est bien réelle et l’avenir s’annonce plutôt radieux pour l’Olympique Lyonnais.

Sacré JMA !