Photo © Saby Maviel

Chaque mois, un illustre représentant du monde sportif s’allonge sur le divan de l’infirmier Barth, ancien interné des hôpitaux de Lyon qui délaisse caméras et micros pour enfiler blouse blanche et stéthoscope. Le milieu de terrain de l’OL Maxime Gonalons se prête à nouveau au jeu ce mois-ci sur le divan d’Iceo.

Qu’est-ce-que tu fais quand tu ne fais rien ?
La sieste et c’est tous les jours. Crois-moi, deux bonnes heures. Je pense que mon équilibre est là.

Tu étais bon à l’école ?
On va dire que je n’étais pas un cancre mais pas au top non plus (il sourit ). Je n’étais pas un grand travailleur et surtout pas très à l’aise avec ce que l’on me proposait.

Quelle est l’émission de TV que tu ne rates jamais ?
Il n’y en a pas vraiment, je regarde un peu de tout avec une petite préférence pour les reportages genre « 90 mn enquête ».

Penses-tu souvent à la mort ?
( Il réfléchit ) Pas vraiment, même si la vie te le rappelle régulièrement.

Quel est l’endroit à Lyon où tu te sens le mieux ?
Chez moi ou avec ma famille, ils m’ont tout appris et je me sens bien avec eux.

Qu’écoutais-tu dans ta voiture avant d’arriver chez Iceo ?
La musique de l’été, de la House ! Mais je peux très bien aussi me taper Chérie FM ou Nostalgie ( il sourit ).

Pourrais-tu vivre avec un joueur de foot ?
Non ! ( Sans aucune hésitation ) J’aurais trop l’impression d’être au boulot.

A quand remonte ta dernière grosse cuite?
Pendant mes vacances. Maintenant, je ne me suis pas mis la tête à l’envers non plus.

Quel est le plus grand joueur avec lequel tu as évolué ?
Même si nous n’avons jamais joué ensemble, c’est Juninho. Je me suis seulement entrainé avec lui, il était époustouflant.

Quel est ton dernier achat compulsif ?
( Il me coupe ) Je ne fais jamais d’achat compulsif, c’est toujours réfléchi et en l’occurrence c’était une belle montre.

Où seras-tu en 2020 ?
J’espère toujours dans le milieu du foot mais franchement ta question est trop compliquée, je ne sais pas.

As-tu déjà eu envie de tout plaquer ?
Non, je suis trop amoureux du foot.

Quelle est la partie de ton corps que tu détestes ?
( Il me montre son nez ) Mais pour rien au monde je ne le changerai.

Et celle que tu préfères ?
Mes pieds, je leur dois tout !

Quel est ton plus gros défaut ?
( Il réfléchit ) Ma concentration, je suis tête en l’air tu n’imagines pas, à la limite de l’insouciance. Parfois j’ai l’impression de ne pas avoir de filtre et là je peux faire de très grosses gaffes.

C’est facile de vivre avec toi ?
La seule chose dont je suis sûr c’est que je suis tranquille. Pour le reste il faut demander à mes proches.

Ton dernier SMS c’était quand et pour qui ?
Il y a très peu de temps, à mon frère pour son anniversaire. Nous avons seulement 16 mois d’écart, nous sommes extrêmement proches, c’est de l’amour.

Si demain tu te réveilles et le foot n’existe plus, que fais-tu ?
Putain ! Je vais être malheureux !!

Que vont dire tes proches en lisant le Barthologue ?
( Il réfléchit ) Que j’ai dit la vérité, enfin j’espère ( il sourit ).

Maintenant on change, c’est toi qui me poses une question…
Maintenant que tu ne travailles plus à OL TV, es-tu toujours autant malade de l’OL ?