Le Vobs (à droite) va continuer de prendre son pied à la Comédie Odéon. Mais différemment –  Photo © Fabrice Schiff

Par Marc Polisson

Après de longues vacances sans devoirs, le Vobs a décidé de faire sa rentrée. Dans son cartable, une pile de contrats vierges, une calculette et un logiciel de facturation.

7Il y a un an Stéphane Casez et Marion Gervais lui confiaient la communication et le lancement de la Comédie Odéon née sur les cendres du CNP Grolée, premier cinéma de Lyon, avec l’objectif d’en faire  » le plus beau café-théâtre de France ». L’ancien directeur régional d’Hachette-Filipacchi trouvait là le moyen de se frotter à un milieu qu’il adule depuis toujours, le monde du show-business, lui qui a toujours rêvé d’être un artiste. «  Ce fut pour moi une nouvelle approche du spectacle vivant, avec ses codes si particuliers et si souvent différents du monde professionnel qui est le mien. Cependant grâce à vous tous, son lancement médiatique a été une réussite totale ! Ceci met naturellement aujourd’hui un terme à ma mission de communication  » nous annonce-t-il dans un mail multi-diffusé (un relent de son passage sur TLM qu’il a dirigé à la grande époque du début des années 90) et à triple lecture.

Patrick Bruel 04Comme tout bon communicant, le Vobs n’oublie de dresser un bilan (avantageux) de son passage sur la scène de la rue Grolée. Et de ses moments forts comme son inauguration  avec une pléiade de stars emmenées par Laurent Gerra, les spectacles satiriques de Gérard Angel, les Entretiens de l’Odéon de Florent Dessus, Lyon People Academy Club, les show-case de de Bruel, Mpokora, Lara Fabian en partenariat avec MFM et notre Lolo Argelier national… Ses lecteurs applaudissent, attendant de pied ferme le rappel. Qui arrive enfin. Non, le Vobs ne tourne pas la page du café-théâtre de la rue Grolée. Il se ré-oriente vers le business. «  Il reste, maintenant un nouveau challenge à relever, avec pour acteur principal le monde de l’entreprise, avec ses conventions, ses coproductions,  le co-branding, le sponsoring etc… Si vous le souhaitez nous jouerons, ensemble, ce deuxième acte.. . ». Sans décodeur, cela signifie que Philippe va se recentrer  sur la location du café-théâtre aux entreprises et aux opérations de coproduction…  et faire chauffer son terminal CB.