claudette-mure-2010.jpg Claudette et Marco au lancement de Lyon Gourmand, le 18 mai 2010 – Photo © Fabrice Schiff

 

Par Marc Polisson

 

L’épouse de l’ancien adjoint à la Culture de Francisque Collomb est décédée dimanche 18 octobre 2010 dans son appartement de Villeurbanne. Victime d’un arrêt cardiaque, elle avait 87 ans.

 

Elle aura eu une vie extrêmement active et remplie, cette travailleuse infatigable. Sage-femme de formation, elle change complètement d’orientation professionnelle en rencontrant André Mure qui deviendra son mari. Ce dernier, à la suite de son père Adrien qui tenait un magasin de photo extrêmement couru de la rue Victor Hugo, se lance lui aussi dans le commerce de proximité. Avec la photo pour débuter avant de bifurquer dans l’électroménager, les postes radio et les téléviseurs. « C’était l’âge d’or du commerce » raconte son fils Christian (Lyon Gourmand). Et le succès est au rendez-vous. André et Claudette Mure possèderont jusqu’à 12 boutiques à l’enseigne de Monsieur 20% . Puis, quand la décrue s’amorce avec l’émergence des grandes enseignes spécialisées dans l’électroménager, Claudette Mure change son fusil d’épaule et ouvre deux boutiques Benetton , à la Part Dieu et rue Grenette. Là encore, c’est l’euphorie, la marque de Luciano connaissant une croissance fulgurante.

 

L’heure de la retraite venue, Claudette n’était pas devenue casanière pour autant. Jamais très loin de son époux, elle l’accompagnait dans ses multiples sorties politiques, culturelles et mondaines. Il était rare de voir l’un sans l’autre. Une dynamique brisée lors du décès d’André en février 2007. Depuis, cette femme « d’une énergie et d’une tenacité incroyables » vivait au ralenti. Déjeuner au Splendid ou chez Clovis faisait partie de ses ultimes plaisirs. Nul doute que leurs retrouvailles au paradis vont être toniques. Nous garderons d’elle le souvenir de son immense gentillesse et de son doux sourire et présentons à notre ami Christian et son épouse Muriel nos sincères condoléances. 

 

Les obsèques seront célébrées en l’église Sainte Madeleine (11, place Wilson à Villeurbanne), vendredi 22 octobre 2010 à 15h