Par Morgan Couturier

Après avoir exposé ses clichés des « Hommes décalés de Lyon » à la mairie du 6e, le photographe Fabrice Schiff a pris le parti de vendre ses trente-deux tableaux aux enchères au profit de l’association Liv et Lumière.

Maitre de cérémonie avec Olivia Hamelin et hôte de la soirée en son Hôtel du Département, Christophe Guilloteau avait prévenu, « les enfants ont besoin de vous ! », à l’occasion de la vente aux enchères des clichés des « Hommes décalés de Lyon » immortalisés par notre photographe maison Fabrice Schiff. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le président du Département fut entendu.

De même que Lola Salipur, la présidente de l’association Liv et Lumière, qui lançait elle, un « challenge », pour inciter les participants de cette vente aux enchères à mettre la main à la poche. Dans une ambiance bon enfant, sans mauvais jeu de mots, les participants se sont livré bataille, afin d’empocher ces étonnantes prises de vue.

Mention spéciale à Jean-Claude Lavorel, dont le cliché en groom fut acquis par ses soins au téléphone pour 2 700€.

À ses côtés, Christophe Marguin, a longtemps cru tenir la corde, avec son portrait d’homme-grenouille, finalement décroché sous son nez par le taquin Mickaël Gorizian pour 2500€. Le président, d’ores et déjà tourné vers les municipales, pourra toujours se rassurer sur l’enthousiasme généré par sa personne. Tout le contraire de David Kimelfeld, dont la photo n’a pas dépassé le prix de base (300€).

« Un mauvais présage », s’est amusé Christophe Guilloteau. Grands bénéficiaires de la soirée, les enfants et la recherche contre les cancers dont ils sont victimes, puisqu’avec plus de 35 000€ récoltés, l’association Liv et Lumière va pouvoir pérenniser la présence d’un ingénieur bio-informaticien à l’IHOP. Le but ? Comprendre pourquoi certains enfants ne répondent pas aux traitements. En pareils instants, chaque centime a son importance.

Jeudi 3 Octobre 2019