Très attendue par les étudiants, la troisième édition du bal de l’Université Catholique de Lyon fut à la hauteur des espérances des élèves. 1500 personnes en ont profité pour électriser le campus Saint Paul.

En deux ans, les générations ont changé. Les musiques aussi. Mais pas l’enthousiasme inhérent au bal de l’UCLy, ce rendez-vous musical inscrit dans les mœurs de chaque promotion depuis 2015. Un an sur deux, l’équipe rectorale, partenaires, personnel et étudiants se plaisent ainsi à abonder sur la piste chargée d’histoires du campus Saint-Paul.

L’occasion idéale pour les 1500 invités de se libérer, en plein cœur de cette ancienne prison où s’établit depuis maintenant quatre ans l’Université Catholique de Lyon.

Et s’il fut bien question, pour les plus vaillants, d’être enfermer jusqu’au petit matin, les détenus n’ont eux, plus leur place en de tels lieux. La Fédé K’to, organisatrice de l’évènement, y a veillé, cette soirée fut celle de l’élégance et de la musique. Après l’entracte du cocktail partagé en compagnie des différents mécènes, les hostilités furent donc lancées aux alentours de 22h. Dès lors, il n’y eut pas besoin de démons pour emmener tout ce beau monde…, jusqu’au bout de la nuit. MC

Vendredi 11 octobre 2019