La délivrance est intervenue avant les fêtes, comme un premier présent glissé sous le sapin. Après trois ans de labeur et de formation, les diplômés de Supdemod ont été mis à l’honneur dans l’amphithéâtre du campus René Cassin.

La créativité a donc une récompense, qui tient en très peu de chose, une pochette noire, à la valeur pourtant inestimable. Il suffit d’ailleurs de constater la joie des étudiants pour saisir l’importance de cet appréciable certificat, clé de voute quasi-obligatoire pour basculer dans la vie professionnelle ou pour entretenir la poursuite d’études. D’autant que le cru 2018 fut particulièrement prolixe, avec pas moins de 37 élèves diplômés dans la promotion Bachelor Marketing de la Mode et du Luxe, 21 en Bachelor Styliste–Modéliste et 6 en BTS Design de Mode.

Dans pareil cas, la lumière est évidemment revenue aux majors de promotion, dont Caroline Dovis (ci-dessus), figure de proue de sa session Styliste-Modéliste, et récemment embauchée par la société new-yorkaise Koshka Mashka. Parrain de l’événement, le président du CEO d’Ines de la Fressange Paris, Fabrice Boe, a, à n’en pas douter, cerné le talent de ces diplômés, façonnés par le directeur Jamal Hammouch et son président Denis de Bénazé.

À commencer par Margo Herssens, major de la promotion BTS Design de Mode et Yang Yang (ci-dessus), major de la promotion Marketing de la Mode et du Luxe, d’origine chinoise dont la maîtrise courante de quatre langues étrangères devrait lui assurer un bel avenir. Gage à ses confrères et consœurs de suivre le même parcours, pour demeurer fidèle à ses paroles de Coco Chanel : « Je ne fais pas la mode, je suis la mode ». MC

                                    Samedi 15 décembre 2018 à l’IDRAC