Les apprentis stylistes de l’école SupdeMod ont présenté leurs collections annuelles, à l’occasion d’un défilé articulé autour du thème du jeu. Celui-ci en valait la chandelle.

L’art de défiler était encore approximatif. Mais l’important était ailleurs. Les spectateurs n’avaient d’ailleurs d’yeux que pour les créations, toutes plus originales. Preuve que la cinquantaine d’élèves concernés ont déjà une certaine maîtrise de leur cursus, styliste modéliste pour les uns, marketing de la mode et du luxe pour les autres.


Sous le regard attentif du directeur Jamal Hammouch et du parrain de la soirée, le joaillier Thierry Fresard, près de soixante modèles ont paradé dans les allées du Hard Rock Café, avec une thématique énigmatique intitulée « double je »,  sur fond de… jeu et de sensibilité personnelle. Lingerie, tenue de soirée ou style plus street, les élèves de SupdeMod ont révélé leur « amour du beau et du travail bien fait ». De bon augure pour la suite. L’ensemble de la profession semblait conquise. MC


Mercredi 19 avril 2017