Trois ans durant, ils n’ont attendu que ce moment, cette libération et ce diplôme tant recherché. Ce dernier en poche, les voilà orientés vers d’autres cieux. Entre embauche et création d’entreprise.

Une pochette noire, surmontée de l’écusson de l’école. Le diplôme Supdemod marque irrémédiablement le début d’une nouvelle vie pour les 60 diplômés, dont l’horizon professionnel se situe désormais aux confins de la poursuite d’études et de l’aventure professionnelle. Invités à pénétrer dans l’amphi du campus René Cassin – antre de l’Idrac, partenaire du Bachelor Marketing  de la mode et du luxe -, les élèves de BTS Design de mode, Bachelor Styliste-Modéliste et Marketing de la mode et du luxe ont pu mesurer le chemin parcouru et plancher, déjà, sur la suite des hostilités, à l’image de la major de promotion BTS Design et de l’académie, Nazerke Makhiyeva, qui a déjà dessiné ses lendemains. Fidèles à ces mots d’Yves Saint Laurent : « la mode est une maladie incurable ». MC

Les majors de promo félicités par le directeur Jamal Hammouch, Daniel Paillasseur et Isabelle Hourtoule

Vendredi 24 novembre 2017

Enregistrer

Enregistrer