Ses photos étaient attendues de ses admirateurs. Dans son style caractéristique, le photographe Pierre Sage a montré l’étendue de son talent, à l’occasion de son vernissage organisé à la Maison.

Il avait promis du charme et de la sensualité. Comme il en a pris l’habitude, Pierre Sage n’a pas déçu, offrant une ribambelle de clichés, tous plus esthétiques les uns des autres. Alors forcément, la beauté des corps et la lumière faisant bon ménage, le public a savouré. Il en est même resté de longues heures à étudier minutieusement les œuvres du photographe, d’une finesse telle qu’elles en outrepassaient la définition même de photographie.

Avec une préférence très marquée des visiteurs et du maître des lieux, Benjamin Lavorel, pour l’œuvre sobrement intitulée Le passage des désirs, mettant en exergue la splendeur des courbes féminines. Cela méritait bien les compliments de l’assemblée, sous le regard admiratif de sa mère Jeannette, son frère Nicolas et ses mannequins. Avant de laisser place à la chanteuse Viktoria, sans doute inspirée par l’un des tableaux : My elegant Victoria. Tout un symbole. MC

 Mardi 21 mars 2017