Par Jean-Marie Nauleau et Morgan Couturier

Opposé à son dauphin bordelais, dans un choc longtemps indécis, le LOU Rugby s’est imposé au forceps (25-23). Une nouvelle preuve de caractère pour les hommes de Pierre Mignoni, plus que jamais leaders du Top 14.

Pour motiver ses hommes, Christophe Urios, l’entraineur bordelais avait usé de formules imagées, osant comparer le stade Gerland à un « château fort ». Une citadelle imprenable et bien gardée que ses hommes ont bien cru faire tomber pour la première fois de la saison. Mais voilà, ce LOU cuvée 2019-2020 est rempli de caractère, si bien que si les murs dudit château ont tremblé – comme les 15 000 supporters -, les hommes de Pierre Mignoni ont plié mais jamais rompu, pour finalement s’imposer avec le cœur (25-23), et décrocher une sixième victoire en autant de rencontres.

En l’absence d’Olivier Ginon, retenu aux Voiles de Saint-Tropez, Gérard Collomb, François-Noël Buffet, Pascal Blache et Michel Noir ont applaudi la belle prouesse des Rouge et Noir, assaillis de toutes parts par leur dauphin, longtemps bien placés pour empocher la mise. Las pour les Bordelais, le LOU est une vaillante équipe, dessinée à l’image de son entraîneur. Invincibles, ses hommes se sont reposés sur deux essais de Jean-Marcellin Buttin et un de Jean-Marc Doussain. À cette vitesse, le LOU sera rapidement favori pour empocher le bouclier.

 Samedi 5 octobre 2019